Bonjour, nous sommes le 15/07/2020 et il est 10 h 45.

La Province de Sankuru
Superficie : 104.331 Km2
La Province du Sankuru est limitée
- Au Nord par le Sud de la Province de la Tshuapa
- A l’Est par l’Ouest de la Province de la Tshopo et celle du Maniema
- Au Sud par l’Ouest de la Province la Lomami, le Nord et l’Est de la Province du Kasaï-Central
- A l’Ouest par l’Est de la Province du Kasaï-Central et celle du Kasaï.
• Chef-lieu : Lusambo
- Superficie : 12.052 Km2
- Secteur : Basonge, Batetela, Lubi, Kashindi, Sankuru, Mpania-Mutombo, E.L.K, E.K.M
• Territoire Katako-Kombe
- Superficie : 25.490 Km2
- Secteur : Basambala, Djalo, Lukumbe, Batetela, Arabises (Lomami), Lonya, Ngandu-de-katako-kombe, Ukulungu, Watambulu-nord, Watambulu-Sud.
• Territoire de Kole
- Superficie : 17.682 Km2
- Secteur : Atshuru, Bankutshu-dibete, Bankutshu-Lukenie, Basho, Batetela, Dibele, Ohindo
• Territoire de Lodja
- Superficie : 26.346 Km2
- Secteur : Ahamba, Mange, Batetela, Lukenie, Kondo-Tshumbe, Lukfungu, Luishimba, Nambelu-Luhembe, Mambelu-Luhembe, Olemba, Vungi, Watambulu
• Territoire de Lusambo
- Superficie : 10.530 Km2
- Secteur : Bansonge, Batetela, Lubi, Kashindi, Sankuru, Mpania-Mutombo, E.L.K, E.K.M
• Territoire de Lubefu
- Superficie : 12.223 Km2
- Secteur : Basonge, Mondja-ngandu, Ndjovu, Ngadu-wuna
• Territoire de Lomela
- Superficie : 26.346 Km2
- Secteur : Bahamba I, Bahamba II, Djonga, Okutu, Batetela, Lomela, Bakela

Crée en 2015, • Sankuru dispose de trois sortes de voies de communication, à savoir : la voie routière, la voie aérienne et la voie fluviale.

Le réseau routier du Sankuru comprend 3.6251,2 Km dont 624 Km de routes provinciales et 1392,2 Km de routes de desserte agricole. La quasi-totalité de ces routes est en très mauvais état.

Le transport aérien au Sankuru est assuré par quelques avions passagers et cargo des compagnies nationales dans les aéroports de Lodja et de Tshumbe et quelques pistes aménagées dans chaque territoire.

Sankuru est une province minière et chaque territoire dispose de plusieurs sites miniers : Katako-Kombe (Lowela, Okitodimba, Kadika, Kiomi) or et diamant ; Kole (Yongo, Yoko, Isombo, Indanga, Nsaka, Batetela-Dibele, Inkota A., Inkota B., Okela, Bokempata) Diamant, Mercure, Quartz ; Lodja (Onyama B, Oleko, Djese, Luviye) Diamant, Coltan ; Lomela (Djonga, Lohoto) Diamant, Coltan ; Mercure ; Lubefu (Onyama A., Koy, Olota) Diamant ; Lusambo (Kombe-Kombe, Onyama, Panya-Mutombo, Mbalangayi) Diamant, Coltan, Mercure, cuivre.

La quasi–inexistence d'installations de production d'eau potable dans la province, sauf les sites insuffisants de la REGIDESO Lodja et Lusambo, expose en permanence la population aux maladies hydriques et aux épidémies.

Sankuru ne dispose pas de l'énergie électrique moteur du développement économique. Les quelques postes d'énergie thermique à usage domestique ne peuvent contribuer au programme efficient de production industrielle.

En matière de santé, le Sankuru dispose de 16 zones de santé et de 15 hôpitaux généraux de référence : Territoire de Katako-Kombe quatre zones de santé (Katako-Kombe, Djalo-Ndjeka, Wembo-Nyama, Dikungu) et trois hôpitaux de référence (Katako-Kombe, Wembo-Nyama, Dikungu), territoire de Kole : deux zones de santé (Kole et Bena –Dibele), territoire de Lodja : quatre zones de santé (Omendjadi, Onema-Ototo, Vanga-Kete, Lodja) et quatre hôpitaux généraux de référence ( Onema-Ototo, Vanga-Kete, Lodja, Omendjadi) ; territoire de Lomela deux zones de santé (Tshudi-Loto, Lomela)et deux hôpitaux généraux de référence (Tshudi-Loto, Lomela) ; territoire de Lubefu deux zones de santé Minga et Tshumbe, deux hôpitaux généraux de référence (Tshumbe, Minga) ; territoire de Lusambo deux zones de santé (Pania-Mutombo, Lusambo) deux hôpitaux généraux de référence (Pania-Mutombo, Lusambo).

Sankuru compte deux grands bassins hydrographiques, à savoir : le bassin du Sankuru et celui de la Lukenye. Le bassin du Sankuru est borné par les rivières Mbuji-Mayi, Lubi, Luilu, Lubilanshi et Lubefu orientées du Sud vers le Nord. Ce bassin est navigable jusqu'à Pania-Mutombo dans le territoire de Lusambo. Les ports de Lusambo dans le territoire de Lusambo et de Bena–Dibele dans le territoire de Kole, sont érigés le long de la rivière Sankuru, tandis que le port de Kela dans le territoire de Lodja et de Djondo dans le territoire de Lubefu sont installés sur la rivière Lubefu.

La Faune comprend essentiellement des animaux herbivores (éléphant, hippopotame, buffle, sanglier, petits ruminants) et carnivores (lion, léopard, crocodile, chacal, hyène et d'autres félins…).

Tribus et ethnies

1. Territoire de Katako Kombe

Il est occupé par les Batetela, les arabisés (Lomami), les Mbuli, les Wagenya et les Watambulu.

2. Territoire de Kole

Ce territoire dispose de plusieurs tribus dont les plus importantes et majoritaires sont les : Ohindo, Nkutshu, Basho et Tetela. Les trois premières tribus sont les plus anciennes et la présence de la tribu Tetela s’explique par l’exigence des colons belges qui leur imposèrent à venir travailler à Bena – Dibele et à la cité de Kole et aussi par l’arrivée des arabes, avec Ngongo – Lutete qui s’est engagé au service de Tippo – Tip. Toutes ces tribus tirent leur origine d’un même ancêtre « Mongo » en provenance de l’Equateur. On y trouve également des tribus minoritaires telles que Luba, Kela, Shilele, etc.

3. Territoire de Lodja

Couvert à 75% par l’Otetela qui constitue la seule tribu de Lodja, et une minorité de l’ethnie Bakutshu reconnu par les tatouages aux oreilles, pratique qui ne plus en vogue.

4. Territoire de Lomela

Ce territoire compte plusieurs tribus, tous descendants de l’ethnie Mongo en fuite de la menace de Ngongo Lutete et par la bénédiction des guerriers Tetela, à savoir : Bakela, Batetela, Bahamba, Bakutsu et Djonga. Les Bakela, les Okutsu et Djonga se distingue beaucoup plus par la chasse alors que les Bahamba, Tetela sont spécialisés à l’agriculture.

5. Territoire de Lubefu

75% de Tetela habitant les secteurs de Mondja – Ngandu, Ndjovu et Ngandu – Wuma. Ce peuple est en majorité hospitalier envers les étrangers. Leurs fêtes ou rassemblements sont toujours agrémentés par le tamtam en peau d’animal appelé « Lokombe ». Le secteur de Basonge est habité par la tribu Songe ainsi que les minorités des pygmées que l’on trouve dans les forêts des groupements de Bamilenge et de Bapalaba.

6. Territoire de Lusambo

Ici on trouve les tribus suivantes : les Basonge, Bakuba, Batetela, Baluba, Bakwamputu, Ankutshu, Bena Konji et les Batua.

Résultat des Examens d’Etat 2019, province du Sankuru