Bonjour, nous sommes le 15/07/2020 et il est 11 h 22.

La Province de l’Ituri
Superficie : 65658 Km2
La Province de l’Ituri est limitée
- Au Nord par le Sud et l’Est de la Province de Haut-Uélé et la République du Sud-Soudan
- A l’Est par la République d’Ouganda
- Au Sud par le Nord de la Province du Nord-Kivu
- A l’Ouest par l’Est de la Tshopo
• Chef Lieu :Bunia
- Superficie : Km2
- Secteur :
• Territoire de Djugu
- superficie : 8.184 Km2
- Secteur : Bahema-Badjere, Baniari de Kilo, Mabisa, Walendu-djatsi, Bahema, Bauagi, Mabendindi-Okebo, Walendu-Pitsi, Bahema-nore, Walendu-Tatsi, Mongwale et Bunia
• Territoire d’Irumu
- Superficie : 8.730 Km2
- Secteur : Ndisoma, Bahema, Mitego, Babelebe, bahema, banuagi, mabendindo-okebo, walendu-pitsi, bahema-nore, Walendu-tatsi, Mongwale et Bunia
• Territoire de Mambasa
- Superficie : 36.783 Km2
- Secteur : Balombi, Bakuanza, Bandaka, Bombo, Mambasa, Walesa, Dese, Walese-karo
• Territoire d’Aru
- Superficie : 6.740 Km2
- Secteur : Alur, Kakilo-okomi, Kakwa, Lu, Ndokebo, Nio-kamule, Otso, Zaki, Aru
• Territoire deMahagi
- Superficie : 5.221 Km2
- Secteur : Anghal, Alur-djuganda, djukot, Mokando, Pandoro, Wagongo, Warpalara, Walendu-Watsi, Mahagi

La province de la Tshopo a une longueur d’avance sur les autres entités nouvellement créées au bénéfice de la loi sur le découpage territorial. Cette province concentre sur son territoire l’essentiel de voies de communications, des infrastructures industrielles (brasseries, textiles) et abrite un aéroport international de Bangboka au chef-lieu Kisangani, qui joue par ailleurs le rôle de point de jonction de différentes voies routières de la province. Kisangani est reliée à Banalia et Buta grâce à une route en terre battue de 329 km faisant partie de la Nationale n°4. Cet axe permet l’évacuation vers Kisangani des produits vivriers (rix, haricot, arachides, niébé) ainsi que du coton.

La Tshopo récèle dans son sous-sol du fer, des schismes bitumeux d’une teneur de 10 à 100 litres d’huile par tonne entre Kisangani et Ubundu sur les deux rives du fleuve Congo. L’industrie jouit du courant électrique produit par la centrale de Tshopo à Kisangani avec ses trois turbines d’une capacité installée de 19, 2 MW. Cette électricité demeure, cependant, insuffisante obligeant les entreprises à arrêter la production. La réparation de la troisième turbine de ce barrage est donc un impératif pour permettre aux entreprises de fonctionner à plein régime.

Pendant ce temps, l’entretien de l’axe routier Kisangani-Isangi-Basoko long de 307 km est sensé faciliter l’évacuation de l’huile de palme produit par les huileries de Lukutu et d’ISangi dont la production représente aujourd’hui plus de 90% de la consommation de la province. Ce tronçon permet de désenclaver l’INERA ainsi que la Faculté d’Agronomie de Yangambi.

En parallèle à ces efforts, l’axe Kisangani–Ubundu long de 129 km dont 30 dans un état praticable pour évacuer, outre les produits vivriers, les grumes des sociétés. Tous ces éléments prédestinent la province à un développement rapide grâce à ses voies de communication, à ses industries, son barrage hydroélectrique et ses ressources minérales et halieutiques considérables.

Louis Marie Wale a été élue gouverneur de la Province en 2019

Tribus et Ethnies

1. Territoire de Bafwasende

Les principaux groupes ethniques qu’on trouve dans le territoire de Bafwasende sont les Bali (ethnie majoritaire), les Kumu, les Rumbi et les Mbuti (pygmées). Les Mbuti résident minoritairement dans les quatre autres secteurs occupés par les Bali. Il convient de préciser que plusieurs autres tribus congolaises y sont représentées. Il s’agit particulièrement des Budu, Bowa, Topoke, Lokele, Basoko, Ndande, Turumbu, Kombo, Ngbande, Ngando, Zando, Barumbu, Yendu, Yondo, Logo, Mongo, Ngbetu, Manvu, Hema, Bombo, Kusu, Popoy.

2. Territoire de Banalia

Dans le territoire de Banalia nous trouvons les tribus :
- Manga (40%) ;
- Ngelema (35) ;
- Boa (10%) ;
- Popoyi (10%) et
- Baboro (5%)

3. Territoire de Basoko

Le territoire de Basoko comprend majoritairement les tribus ci-après :
- Mobango
- Mongelema
- Mosoo

Les Bango occupent le secteur Mobango – Itimbiri, chefferie Yaliwasa et chefferie Yamandundu. Ils prefèrent consommer leur repas avec la pâte râpée de manioc appelé « Masele ou Malemba ». Les Soo sont des riverains. Ils occupent les secteurs Bomenge et Lokutu. Ils aiment manger leur poisson avec la Chikwangue. Les Ngelema, dont une partie est composée de riverains, occupent les secteurs Mobango – Itimbiri et Turumbu ainsi que la chefferie Wahanga.

4. Territoire d’Isangi
Le territoire d’Isangi est principalement occupé par les Topoke et les Lokele.
5. Territoire d’Opala
Ici nous trouvons une seule tribu les Mbole ou Bambole qui mangent le Lituma, une pate constituée d’un mélange des maniocs et des bananes plantains.
6. Territoire d’Ubundu
Ce territoire comprend majoritairement les tribus ci-après : les Lengola, les Kumu, les Mituku, les Wangwama, les Baleka et les Wagenya.
7. Territoire de Yahuma
Deux grandes tribus habitent le territoire de Yahuma. Les Ngando et les Bambesa, avec une minorité des pygmées.

Résultat des Examens d’Etat 2019, province de la Tshopo

12