Bonjour, nous sommes le 27/01/2020 et il est 12 h 44.





A l’instar des autres pays du monde, certains biologistes ont pris connaissance de l’importance du contrôle de qualité des examens de laboratoire[37]. Il constitue un élément majeur d’évaluation, les laboratoires d’analyses étant sensés rendre des résultats justes, et gérés par le personnel qualifié, compétent et soucieux d’apporter le maximum de fiabilité à leur travail[56]. En particulier, les laboratoires hospitaliers ont développé des procédures de contrôle de qualité, et ont entrepris une réflexion approfondie sur ces pratiques et diligenté différentes expériences qui ont abouti

Le contrôle de qualité exigée par le GBEA a officialisé et confirmé cette démarche[2,13,24]. C’est donc avec un certain optimisme que de nombreux biologistes considèrent leur production en biochimie clinique, mais l’absence d’un contrôle de qualité de résultats de laboratoire médical et d’une politique réglementaire dans notre pays, font que ces derniers sont fournis dans des conditions défavorables.

Diverses méthodes recommandées ont été élaborées et sont d’application dans plusieurs pays [3,12,24]. Les recommandations des différentes sociétés savantes (la Société Française de Biologie Clinique, la Fédération Internationale de Chimie Clinique, la Haute Autorité de Santé, le Laboratoire National d’Essai-groupement pour l’Evaluation des Dispositifs Médicaux, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) et des institutions impliquées dans la qualité, ont permis d’éliminer des méthodes présentant des insuffisances graves[17,19] ; en même temps, de nombreux progrès techniques concernant l’appareillage et l’essor de l’industrie du réactif ont permis d’améliorer la précision des mesures, et surtout ont abouti au développement de nouvelles méthodes et nouveaux systèmes analytiques [40,58].

Télécharger le travail