Bonjour, nous sommes le 26/04/2019 et il est 02 h 10.


Le présent sujet de recherche s’intitule le marketing social du Programme National de Santé de la reproduction (PNSR) dans la mise en œuvre de la deuxième phase de la campagne sur la planification familiale à Kinshasa.


Le 10 janvier 2014, le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a adopté le Plan Stratégique National pour la Planification Familiale 2014-2020. Ce plan est un produit d'un processus de collaboration qui a impliqué les ONG locales et internationales, les confessions religieuses, les bailleurs de fonds, et le secteur privé. Il s'intègre au Plan National du Développement Sanitaire (PNDS) et renforcera les efforts gouvernementaux pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile.



Créer un environnement favorable à la santé et du nouveau-né passe par l’élimination des obstacles sociaux, économiques et culturels qui perpétuent les inégalités et la discrimination entre les sexes.



Il s’agit d’intervenir sur plusieurs fronts : éduquer les filles et les femmes, et réduire leur pauvreté; protéger les filles et les femmes contre la maltraitance, l’exploitation, la discrimination et la violence ; encourager leur participation et leur mobilisation dans les décisions liées à la vie familiale et surtout grâce à la sensibilisation.



La RDC s’efforce de promouvoir la planification familiale en produisant des lignes directrices basées sur des données factuelles sur la sécurité des méthodes contraceptives et la prestation des services correspondants, en élaborant des normes de qualité et en effectuant une présélection des produits contraceptifs, ainsi qu’en aidant les pays à introduire, à adapter et à mettre en œuvre ces outils pour répondre à leurs besoins.



De ce fait, dans la deuxième phase de la campagne, l’Etat met également au point de nouvelles méthodes afin d’élargir les choix en matière de contraception pour les hommes et les femmes.



Le problème général de recherche réside dans l’ignorance des moyens de marketing social qu’un programme de gouvernement utilise dans le but de changer de comportement de la population cible.



La question générale de recherche soulevée est formulée de la manière suivante : Comment le marketing social des organisations de la santé de la reproduction influence-t-il le comportement des couples sur la planification familiale ?





Les études portant sur la vulgarisation et la promotion des changements de comportement ont retenu l’attention, de plusieurs chercheurs de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC).



Mais en ce qui concerne notre étude, une seule a retenu notre attention. C’est le travail de Linho Kalungue portant sur le marketing social et la promotion de la planification familiale .

Dans cette étude l’auteur avait posé la question recherche suivante : Quelles spécificités du marketing social prises en compte dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action de communication visant le changement du comportement sexuel par la population en ce qui concerne les naissances désirable ?



En guise de réponse, l’auteur a formulé l’hypothèse selon laquelle l’Association de Santé Familiale établit un réseau de communication efficace. Qui constitue un élément clé pour garantir le succès du marketing social. Et l’auteur a abouti à la conclusion selon laquelle l’Association de Santé Familiale (ASF) fait recours à la communication de masse et aux campagnes d’éducation générale.



La Radio France internationale, généralement désignée par son sigle RFI, est une Radio publique française qui diffuse à Paris et partout dans le monde. C'est l'une des stations de radio internationales les plus écoutées au monde, avec BBC world service, Voice of America et la Deutsche Welle. RFI émet 24h/24 dans le monde entier en français et 12 autres langues, en FM, en ondes courtes et en ondes moyennes, sur le câble, sur Worldspace et sur www.rfi.fr .

Notre problème spécifique de recherche réside dans le fait que l’on ignore les moyens de marketing social mis en place par le PNSR dans la deuxième campagne sur la planification familiale.



D’où la question spécifique de recherche la suivante : quel marketing social le PNSR applique-t-il dans la deuxième phase de la campagne sur la planification familiale à Kinshasa?


CHAPITRE II- PRESENTATION DU PROGRAMME NATIONAL DE SANTE DE LA REPRODUCTION

Le PNSR est situé à l'enceinte de la maternité de Kintambo sur l'avenue Bangala n°1252. Il est limité:
• Au nord l'hôpital de référence de Kintambo;
• A L'EST par l'école médicale de Kintambo;
• Au sud par carrefour de Kintambo magasin



Le programme national de santé de la reproduction en sigle PNSP, a vu le jour sous forme d'un projet de services de naissances désirables (PSND) en 1982.



Il a bénéficié de l'appui de l'USAID pour mettre en place les activités des naissances désirables (planification familiale) dans le cadre de lutte contre la mortalité maternelle et infantile de 1982 à 1991.

Cet appui avait permis de opérationnelles les 11 coordinations provinciales de SR (BPC/SR) et l'intégration des activités de naissances désirables dans le centres de santé et maternité.



De 1982 à 1991, le taux de mortalité maternelle variait entre 550 et 870 décès pour 100.000 naissances vivantes et la prévalence contraceptive était à 15°/°.



Avec la rupture de la coopération intervenue en 1991, l'appui a été également suspendu et s'est détériorée. Les centres de santé et maternités ont manqué de médicaments, de contraceptifs et autres intrants SR pour offrir les soins de qualité à la population.



Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la CIPD 1994 ou le concept de la santé de la reproduction a été adopté, le programme National de Santé de la Reproduction a vu sa mission s'élargir à la gestion de 9 composantes de la SR au lieu d'une seule. Celle de naissances désirables en 1996, et en 2000, il devient PNSR, l'un des programmes spécialisés du Ministère de la Santé Publique.



La politique du PNSR est basée sur la prise en charge de la santé de la mère, de nouveau-né, de l'enfant des adolescent , des femmes et des hommes en leur assurant des services et de soin de santé de reproduction de qualité, intégrés, accessibles, acceptables et efficaces, dans le respect de droits fondamentaux de l'homme et sans discrimination.


II.4. Vision

La santé de la reproduction est un endroit fondamental de tout être humain. Pour cela, le PNSR vise la nation congolaise où chaque naissance est planifiée ; la mère et le nouveau-né ne devrait pas mourir pour des causes évitables liées à la grossesse et à l’accouchement ; une nation où chaque femme jouit d'une bonne santé maternelle est enfin une nation où les hommes, les femmes et les jeunes jouissent d'une santé sexuelle de bonne qualité à l'abri des pratiques néfastes et discriminatoires liées au sexe et au genre.









Télécharger le travail