Bonjour, nous sommes le 06/03/2021 et il est 05 h 47.





La présente étude ce consacré sur les stratégies marketings que la BRALIMA met en œuvre pour lancer son nouveau produit Fayrouz . Dans le domaine de la communication marketing, compte tenu de l’évolution du monde actuel, il est important de déceler les différents problèmes à résoudre et mettre en place des stratégies appropriées, si on veut atteindre des résultats satisfaisants. Il y a encore peu de temps, le marketing était une discipline très peu connue dans l’environnement économique de la R.D. Congo. De plus en plus, de nos jours, une entreprise qui veut atteindre ses objectifs commerciaux, en voulant satisfaire les besoins et les désirs des consommateurs, doit mettre en œuvre des stratégies pour conquérir le marché, fidéliser la clientèle et chercher à se maintenir et se développer face à la concurrence.

Si on veut garantir de bonnes relations avec le consommateur, il ne suffit pas de satisfaire le client. Il faut aussi tenir compte de la concurrence qui cherche, de son côté, à lui offrir les mêmes satisfactions. L’expérience montre qu’il n’est pas facile de satisfaire le consommateur. Il arrive parfois que ce dernier ne sache pas exactement ce qu’il veut. Par ailleurs, l’arrivée d’un nouveau produit sur le marché exige au préalable qu’on étudie le comportement du consommateur ainsi que l’environnement socio-économique dans lequel évoluera le produit ; car, une négligence peut condamner le produit et causer des charges inutiles à l’entreprise. Les stratégies de communication marketing d’un produit sur un marché concurrentiel sont nécessaires, même si elles sont coûteuses pour l’entreprise. Toute décision d’achat par le consommateur subit l’influence des prix et des produits de vente dans le cadre du lancement d’un nouveau produit. En décidant de lancer le produit « Fayrouz » sur le marché, la société brassicole Bralima a voulu ajouter sur le marché des limonades et des boissons non alcooliques, un produit qui peut être aux prises avec la concurrence.

Dans l’étude de Muteba Ngandu sur l’analyse de la démarche marketing opérationnelle d’une banque en phase de croissance, cas d’ECOBANK, l’auteur pose la question suivante : « quels sont , au regard des atouts dont dispose ECOBANK RDC, les principaux piliers de la démarche marketing opérationnelle de cette banque dans sa démarche légitime de conquête des parts de marchés dans cette phase de croissance ? L’enquête conduite par l’auteur a validé son hypothèse selon laquelle la démarche marketing bancaire efficace repose sur la capacité de la banque à répondre d’une part aux attentes des clients, c’est-à-dire connaître le bien de la demande et d’autre part, à identifier et évaluer les compétences organisationnelles nécessaires. Une autre étude est celle de Mwarabu Kitoko. Elle a porté sur l’apport du marketing opérationnel dans le lancement d’un nouveau produit . Ici, l'auteur a tenté de répondre à la question de connaître les stratégies marketing utilisées par la Marsavco lors du lancement de son nouveau produit sur le marché. Pour y répondre, l’auteur a montré que pour lancer sur le marché un nouveau produit, la Marsavco s’est employée d’abord à analyser le marché avant d’élaborer des stratégies permettant de bien réussir son lancement en vue de lui assurer une rentabilité économique.

Télécharger le travail