Bonjour, nous sommes le 30/03/2020 et il est 06 h 19.


L’Endettement se présente comme un risque pour l’entreprise si sa gestion est défaillante et même si celle-ci ne manifeste guère cette inefficacité, l’environnement externe indépendamment de celui interne peut d’une manière conjoncturelle ou non présenter de fluctuation défavorable à l’entreprise qui pourra contracter davantage sa rentabilité. Comme pour dire, rien n’est jamais définitivement acquis.


Ainsi, tout en s’inscrivant dans l’optique de la rationalité et de l’excellence de Jim Collins et du Professeur Nsaman-O-Lutu, nous estimons qu’une gestion rationnelle efficace et efficience de L’ONATRA permettra à cette entreprise d’améliorer sa rentabilité Economique et Financière, d’où l’importance d’évoquer l’approche Managériale de l’endettement, ce qui d’ailleurs fait la particularité de ce travail. Certaines œuvres allant dans le même sens que celui ci ont été déjà écris et restent valables et louables. Ainsi, honnêteté l’exige :



- MATONDO MAKANZU Bienvenu fait remarquer dans son étude sur le Management Stratégique et ses implications Economiques et Financières dans la gestion de stocks qu’il est très important car il permet de mieux gérer le futur de son entreprise et permet de monter une politique efficace pouvant favoriser la rentabilité .



- MANCIUMA NGOLO François évoque le Modèle du Seuil de Rentabilité comme outil de programmation en vue d’améliorer le résultat. Quel niveau de résultat minimal après exercice devons-nous avoir régulièrement pour améliorer le résultat .



Pendant longtemps, les méthodes de gestion ont constituées en un ensemble des techniques destinées à faire prévaloir et accepter le principe d’autorité (la pullule d’autorité).



Mais à ce jour, la gestion et particulièrement celle des entreprises nécessite une maîtrise et application judicieuse d’un certain nombre de technique spécifique pour garantir un contrôle rationnel et stratégique dans la prise des décisions qui est le point de part de tout succès.

Ainsi, un Management efficace, efficient et effectif ayant pour objectif majeur l’excellence et non simplement la performance car, « le bien nuit à l’excellence » a dit Jim Collins, c’est la raison pour laquelle l’excellence est une denrée rare et l’immense majorité d’entreprises ne deviennent jamais ultra performantes précisément parce qu’elles atteignent un niveau relativement bon, ce qui constitue leur handicape.



Ce management excellent s’impose donc pour permettre à ce qu’il ait une fluidité dans la combinaison des toutes les 4 Ressources qui constituent les piliers fondamentaux de toutes entreprises afin d’en assurer la croissance et la pérennité.



Et plus souvent, face aux besoins du développement de l’entreprise, aux ambitions immenses, aux exigences de l’excellence, les ressources limitées et spécialement celle financière, le cash flow manifeste ses limites, il est insuffisant pour permettre à l’entreprise d’atteindre ses objectifs, ce qui d’ailleurs a poussé plus part d’économistes et financiers d’affirmer que l’autofinancement à lui seul ne suffit pas. Le recours aux fonds externes et particulièrement à l’endettement est donc inévitable.





Du point de vue de l'écologie, la forêt est un écosystème complexe et riche, offrant de nombreux habitats à de nombreuses espèces et populations animales, végétales, fongiques et microbiennes entretenant entre elles, pour la plupart, des relations d'interdépendance.



Mais seulement, ce mode de financement représente un risque pour la trésorerie vu ses préalables car non simplement que l’entreprise s’engagera à verser des revenus au respect de l’échéance et mode fixé, son remboursement doit être augmenté des intérêts qui doivent être payés en priorité, juste après les apporteurs des fonds propres (les actionnaires) de l’entreprise.



Et souvent, cet intérêt est soit indexé sur un indice de taux sans risque plus une prime. Le niveau de la prime dépend du risque que l’entreprise fasse faillite et ne puisse pas rembourser sa dette.

Etant conduit par le principe minimiser le coût tout en maximisant les recettes dans l’efficacité, le manager recherche un niveau d’endettement qui soit plus optimal et cela quelque soit les contraintes car le problème d’endettement a dans une certaine mesure un impact sur la rentabilité de l’entreprise.
C’est ainsi que nous essayerons d’analyser cette situation à l’ONATRA.
Pour cela, nous devons répondre aux questions suivantes :
• Pourquoi l’ONATRA recourt-il à l’endettement ?
• Est-ce que cet endettement est optimal ?
• Quel est donc son incidence sur la Rentabilité ?



« Le recourt à l’endettement n’augmente pas significativement la valeur de l’entreprise et peut même la diminuer. Pratiqué avec modération, il accélère la vitesse avec laquelle l’entreprise peut croître ses capitaux employés » affirme ANTOINE HYAFIL.



En guise de réponse provisoire aux questions sus posées, nous disons donc : l’ONATRA, l’entreprise à laquelle nous avons mené notre étude recourt à l’endettement pour compléter le niveau de ses ressources propres et cet endettement n’est pas optimal son effet de levier est négatif. C'est-à-dire il n’augmente pas sa rentabilité significativement.


Chap. IV Présentation de la Société Commercialele des Ports et des Transports (SCPT) ex. ONATRA

La Société Commercialele des Ports et des Transports (SCPT) ex. ONATRA, est une entreprise très importante dans la république démocratique du Congo (R.D.C) en général et particulièrement dans le secteur de transport car de par la configuration géographique de ses différents réseaux (fluvial, ferroviaire et portuaire) qui s’étend de l’embouchure du fleuve Congo jusqu’à l’intérieur de territoire nationale à travers plus au moins 7 provinces sur les 26 que compte la R.D.C. cette entreprise contribue non seulement à l’économie mais aussi à la consolidation de l’unité et la solidarité nationale.





Baptisée ONATRA depuis 1971 en plein vague de la zaïrianisation, cette entreprise était une fusion de sept sociétés privées dans l’intervalle entre 17 juillet 1935 au 1er janvier et s’appelait à l’époque office d’exploitation des transports coloniaux (ONATRA en sigle). Le tableau ci-dessous nous fourni de donnée sur les services et entreprises repris par OTRACO.

L’ONATRA avait son siège au croissement de l’avenue Louise et de la rue blanche à Bruxelles (1050) avant que nous ayons l’indépendance bien sûr. Ensuite, il a été transféré définitivement à LEOPOLDVILLE (Kinshasa) sur 177 du boulevard du 30 juin. Signalons que la première Direction qui supervisait les exploitations était installée à Thysville (Mbanza-Ngungu) dans les années 1950. Cette Direction générale représentait le conseil de gérance en Afrique pour la gestion des affaires courantes.


IV.3) Objectif social et Nature juridique

L’ONATRA a pour première d’assurer :
- l’exploitation des services de transports rapide et adéquat des personnes et des marchandises dans les conditions les meilleurs par eau, par chemin de fer et par route.
- L’exploitation des ports maritimes et fluviaux :
- La gestion des chantiers navals ;
- La gestion des activités accessoires et connexes.



Dotée de la personnalité juridique et d’une autonomie financière, termes de l’ordonnance loi n° 78/206 du 05 mai 1978, l’Office National des Transports est une entreprise publique à caractère industriel et commercial. Il est sous tutelle des ministères des transports et voies de communication et de la porte feuille.

Télécharger le travail