Bonsoir, nous sommes le 14/07/2024 et il est 19 h 02.





 

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU KASAÏ ORIENTAL

VILLE DE MBUJI-MAYI

 

besoins de la personne leurs déscriptons et les principes généraux associés.

 

 

 

Par : KADIMA KABONGO  Jean Kady  

infirmier licencié en:

 Enseignement et Administration en soins infirmiers   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Décembre 2019

 

 

 

INTRODUCTION

 

Tout au cours de l’histoire de l’humanité, plusieurs penseurs, chercheurs, cliniciens, éducateurs,  parents, administrateurs, etc... ont tenté de répondre aux questions suivantes : Qu’est ce qui pousse un individu à agir ? Comment se fait il que plusieurs individus  placés dans une situation donnée adoptant des comportements  différents ou réagissent  différemment ?  En  somme,  qu’est   ce  qui  motive  continuellement  la personne à interagir avec cet environnement qui pourtant est souvent menaçant et quelque fois hostile ? Comme le souligne Collette ; (1979), le terme motivation s’applique à ce qui est capable de  mouvoir l’individu, de le pousser à agir, de l’inciter à adopter certaines conduites et certaines attitudes, voir même comportement.

 

Le terme agir ne doit évidemment pas être pris dans un sens trop retreint : l’action, le comportement   peuvent   être   internes  ou  externes,  physiologiques,  émotionnels,  ou intellectuels, moteurs ou mentaux .

Au fond,  la  motivation,  c’est  le  moteur  qui  pousse  à  agir. C'est encore un désir ou volonté spontanés.Une justification fournissant un motif manifesté par l'homme.

Plusieurs  comportements  ont  pour but  de  satisfaire  les  besoins  de l’organisme. C'est de cette manière que nous disons l'homme est multi-dimensionel car il veut satisfaire d'un coup les besoins qui lui apparaît. Pour les tenants de l’école humaniste, les raisons qui motivent une personne à agir  peuvent  être à  la  fois internes et externes, conscients et inconscients. La source première est principalement interne et associée à la satisfaction des besoins de la personne. Dans ce sens, nous partageons le point de vue de Mutting (1965); qui  souligne que : l’être humain adapte le milieu à ses propres besoins et à ses propres vues, plus qu’il ne s’adapte, lui, au milieu. Ou, plutôt, sa manière de s’adapter au milieu consiste, dans une large  mesure  à  adapter  le  milieu  à  ses  propres  projets. La  personnalité  ou  le comportement humain a transformé la  nature en culture et en civilisation . Nous  croyons  que  nos  comportements  sont  avant  tout,  initiés  de  l’intérieur  et  que l’environnement, de façon significative, peut encourager, faire dévier, bloquer ou nuire à ce mouvement de vie qui continuellement cherche à s’exprimer par la présence de besoins réels. Ceci depend de la force, faiblesse et opportunité qu'à l'homme à son centre d'intérêt. Ces distinctions étant faites, nous allons maintenant finir le concept de besoin puis décrire brièvement les principes généraux associés. Et, à ce titre , nous présenterons certains besoins de la personne.

1.    Définition et Caractéristiques des Besoins

Nuttin  (1965)  établit  que : un  besoin,  considéré  au  niveau  psychologique  ou comportemental,  consiste  en  certains  types  des  relations  de  l’organisme  ou  de  la personnalité  avec  le  milieu,  types  des  relations   qui  sont  indispensables  au  bon fonctionnement psycho-physiologique de la personnalité et qui, dès lors,  doivent être considérés comme les éléments essentiels dans sa structure Moi Monde.

 

Saint A. (1983) propose une finition qui va dans le même sens quand il dit notamment que : le besoin est une catégorie particulière d’intention. Il est fini comme un mouvement anticipé, spontané et  requis de l’organisme la suite d’un traitement affectif de l’information), en vue d’une relation ou précise entre l’individu et son environnement.

 

Nous finissons  le  besoin  et  le  processus  qu’il  est  sous  -  étend  comme  la manifestation  dans  l’organisme  du  manque  (ressenti  ou  non)  d’une  condition  interne nécessaire  à  son bon fonctionnement,  qui  déclenche la  mise  en  œuvre des processus psychologique et physiologiques qui se traduisent en comportements  particuliers, en vue d’établir un contact avec l’environnement pour y puiser de façon symbolique ou réelle, l’énergie, l’information ou la matière capable de combler la ficience.

 

L’organisme possède en lui, comme le soulignent Rogers et Kinger (1969); un processus  d’autorégulation organismique qui l’informe de l’état de satisfaction de ses besoins. Dès que la satisfaction des besoins est menacée ou ficiente, la personne vit un inconfort qui se traduit dans tout l’organisme. donc, un trouble homéostatique. Cet inconfort a pour fonction de mobiliser les énergies de l’organisme vers la recherche et la satisfaction du besoin. Si la personne reconnaît cet inconfort et qu’elle accepte d’en tenir compte, elle mobilisera une partie de ses énergies pour identifier le besoin non satisfait et y trouver une réponse.

 

 

 Si le besoin et satisfait, l’état d’inconfort sera alors  temporairement réduit et suivi d’une période de repos avant qu’émerge dans le champ de la conscience un nouveau besoin à satisfaire.

Ce cycle que nous venons de décrire est vécu par tous les êtres humains, de la naissance à la mort. Les besoins de chaque personne étant  multiples, le processus que nous venons de décrire  nous permet de comprendre la place importante que prend la  satisfaction des besoins dans le comportement.

Pour mieux comprendre le déroulement de ce processus, imaginons que pour la première fois de sa vie Jean Pierre, un homme de quarante cinq ans, présente à la suite d’un effort physique, une douleur à la poitrine. Cette douleur est lancinante et ne semble pas vouloir satténuer. Jean Pierre est mal à l’aise et peu tendu. Il se demande ce qui lui arrive  et  commence  à  penser  qu’il  fait  une  crise  cardiaque.  

 

Toute  son  attention  est mobilisée au moindre symptôme qu’il connaît. Il a l’impression que son cœur bat de plus en plus vite, il a chaud, ses mains sont moites, sa gorge serrée. Il a de plus en plus peur que ce qu’il imagine soit réel. N’y tenant plus, il prend un taxi, se rend à l’urgence de l’hôpital le  plus  proche  pour  savoir  à  quoi  s’en  tenir.  L’équipe  du  centre   hospitalier  est immédiatement mobilisée ; tests sanguins, électrocardiogramme, etc... Quelques heures plus tard, tous les résultats confirment que son cœur est en bon état pour son âge. On suppose que cette douleur est due à des contractures musculaires qui se sont installées suite à un effort  physique  fourni  récemment  lors  d’un  ménagement.

 

 L’infirmière  lui  fait  une injection qui a pour effet de détendre les muscles contractés et chasser la douleur. Jean Pierre se sent soulagé. Il retourne chez lui heureux et détendu. De retour à la maison, il commence à sentir une vague sensation dans son ventre. Cet exemple de situation illustre bien le cycle d’émergence d’un besoin. Ce cycle a débuté par une sensation physiologique de douleur à la poitrine.

 

Jean Pierre en prend conscience. La douleur crée un inconfort qui  laisse  émerger  un  besoin  de  sécurité.  Toutes  les  énergies  de  Jean   Pierre  se concentrent progressivement pour répondre à ce besoin. Le fait d’imaginer qu’il puisse faire une crise cardiaque mobilise suffisamment d’énergie pour permettre à Jean Pierre de poser une action concrète afin de répondre à ce besoin. La réponse médicale qu’il reçoit comble son besoin d’être rassuré et contribue à réduire cette tension. Progressivement, un nouveau cycle s’installe, celui ci relié à son besoin de s’alimenter. Zinker (1981) .

 

2. Le Regroupement des Besoins

Il est généralement admis que la personne manifeste un certain nombre de besoins, mais les avis sont partagés sur la façon de les regrouper et sur l’importance à accorder à certains d’entre eux comme source de motivation.

 

 

 

 

 

Ainsi, pour expliquer les comportements rattachés  aux  aspects   psycho   sociaux,  quelques  auteurs  soulignent  une  catégorie particulière des besoins.

1.     FRANKL (1963) parle du « Besoin de signification » ;

2.     SNYG et COMBS (1959) du « Besoin d’Adequacy » ;

3.     GOLDSTEIN (1947) et ANGYAL (1941) du « Besoin d’actualisation de soi » ;

4.     MC CELLAM (1953) du « Besoin d’accomplissement de soi » ;

5.     et ROGERS (1969) du « Besoin de considération positive »

D’autres auteurs, tels que MASLOW (1970), MURRAY (1953) et Saint A. (1974) ont énuméré des Besoins qui sont source de motivation . Ces besoins, ils les ont regroupés sous des catégories.

Nous allons d’abord résumer le point de vue de MASOW sur ce sujet. Ensuite, nous présenterons le regroupement fait d’exemples de besoins pouvant se manifester à partir des caractéristiques de la personne que nous avons décrites jusqu’à maintenant.

 

3.Abraham MASLOW

 

Une bonne compréhension de la théorie et des principes de MASLOW est utile pour pouvoir reconnaître et comprendre les besoins d’aide présents chez les clients. En  guise  d’introduction,  nous  présentons  un  résume  de  quelques  écrits  de MASLOW  qu’il  appelle  lui   même  de  théorie  d’holistique  humaniste  (théorie  des motivations humaines), parce qu’elle est  une synthèse et une intégration des écrits de plusieurs auteurs sur ce sujet.

3.1. Les Caractéristiques Générales des Besoins

1.     Le besoin de base ou instinctif a les caractéristiques suivantes :

 

2.     Son installation provoque la maladie ;

3.     Sa satisfaction prévient la maladie ;

4.     Sa satisfaction consécutive à la privation soigne la maladie ;

5.     Dans certaines situations de libre choix, la personne privée préfère satisfaire ce besoin

6.     en se privant d’autres choses ;

7.     Chez l’individu en bonne santé, il ne se manifeste pas ou bien se manifeste de manière

8.     très discrète.

9.     L’organisme tente de maintenir constant son équilibre interne ;

10.                                             Si l’organisme manque de substances chimiques, l’individu tendra (d’une façon imparfaite) à développer un appétit particulier ou une faim particulière pour cet aliment manquant (MASLOW,  1970,  p.36).  Cette   observation  semble  applicable  à l’ensemble des besoins ;

11.                                             La personne recherche constamment le plaisir et tente d’éviter le déplaisir. L’état de tension créée par la non satisfaction d’un besoin est désagréable et la personne tente de réduire. Cet inconfort en comblant le besoin ;

12.                                             Certains besoins de la personne peuvent être conscients et d’autres inconscients ;

13.                       Quand  un  besoin  est  sur  le  point  d’être  satisfait,  un  nouveau  besoin  émerge progressivement ;

 

Théoriquement,  dans  un  même  comportement,  une  personne  pourrait  répondre  à plusieurs  besoin  de   diverses  catégories.  Dans  le  même  sens,  tous  les  besoins appartenant à une catégorie ne doivent pas  obligatoirement être satisfaits avant ceux d’une autre catégorie.

 

3.2. Les Catégories des Besoins

MASLOW propose cinq catégories des besoins. Deux groupes des besoins sont présents  chez  l’homme.  

Les  premiers  sont  des  besoins  qui  se  manifestent  par déficience, les seconds apparaissent quand les premiers sont relativement satisfaits, ce sont des  « méta   besoins » 

Parmi  les  besoins  apparaissant,  on  reconnaît  ceux  d’ordre physiologique, ceux associés à la sécurité physique  et psychologique, ceux associés à l’amour et l’appartenance et ceux liés à l’estime de soi.

Les besoins  appartenant à la seconde catégorie sont associés à la réalisation de soi : ils apparaissent généralement selon la hiérarchie décrite, même si chez certaines personnes. Cet ordre ne semble pas respecté. Les principes généraux que nous venons de décrire peuvent être montrés sur un graphique.

3.2.1. Les Besoins Physiologiques

ü La Faim,

ü la Soif,

ü le Sommeil,

ü Goûter,

ü Sentir,

ü Etre caressé.

 

N.B : Si tous les besoins sont insatisfaits, l’organisme sera dominé par des besoins physiologiques, les autres besoins deviendront inexistants ou relégués en arrière plan. Par exemple, dans une condition d’extrême faim, toute la conscience est dominée par la faim. Toutes les capacités de l’organisme sont mises au service de la satisfaction de la faim.

3.2.2.  Le Besoin de Sécurité

Si les besoins physiologiques sont relativement gratifiés, alors apparaît un nouveau type des besoins que l’on peut regrouper sous la catégorie dite de curité :

ü Stabilité,

ü Dépendance,

ü Protection ;

ü Absence de peur,

ü Absence d'anxiété;

ü  Structure,

ü Ordre,

ü Lois, etc...

 

Ces besoins se manifestent chez l’adulte dans la recherche de la sécurité dans le  travail.  Ce  type   de  besoins  s’exprime  aussi  dans  l’accomplissement  des  tâches familières.

 

 

 

3.2.3. Le Besoin d’Amour et d’Appartenance

 

 

 

Quand les besoins physiologiques et de sécurité sont satisfaits, émergent les besoins d’amour et d’appartenance. La personne ressent plus que jamais l’absence d’amis, d’un amoureux, d’une épouse ou d’un enfant. Elle a soif d’affection, elle rêve d’avoir la place dans un groupe, d’avoir une famille. Elle déploie des énergies  pour combler ce besoin.

3.2.4. Le Besoin d’Estime

Chaque personne  a  un  grand  besoin  de  considération de  la  part  de  ses semblables, un besoin de respect et d’estime de soi. Nous regroupons ces besoins en deux catégories :

ü Le désir de force, c’est à dire de se sentir adéquat, maître de son environnement, compétent, confiant face à l’univers, indépendance et libre ;

ü Le  désir  d’une  bonne  réputation, qui  se  manifeste  dans  le  prestige,  le  fait  d’être reconnu, dans l’attention reçue, le sentiment de se sentir important, le fait de se sentir apprécié.

 

3.2.5. Le Besoin d’Actualisation de Soi

Si tous les besoins physiologiques, de sécurité, d’amour et d’estime de soi sont satisfaits, la personne pourra se réaliser dans les sens de sa nature. L’individu aura la possibilité de devenir ce qu’il est intrinsèquement, ce qui varie d’une personne à lautre. Pour l’une, ce besoin s’exprimera dans la volonté de devenir une mère idéale, pour l’autre, il   sera  satisfait  par  des  performances  athlétiques  ou  dans  l’expression   artistique (MASLOW, )

Différents indices permettent  de reconnaître une personne en cheminement vers l’actualisation (MASLOW)

ü « Très bonne perception de la réalité ;

ü Progression de l’acceptation de soi, des autres, de la nature ;

ü Progression dans la spontanéité ;

ü    Progrès relatif au problème de centre ;

ü Détachement et désir de vie personnelle ;

ü Autonomie croissante et résistance à l’environnement ;

ü Originalité du jugement et richesse de l’émotivité ;

ü Fréquence des expériences paroistiques ;

ü Bonne identification à l’humanité ;

ü Amélioration des relations interpersonnelles ;

ü Accroissement de la créativité ;

ü Mobilité de système des valeurs » (MASLOW, 1972)

 

MALSOW (1970) ajoute que certaines conditions sont indispensables à la satisfaction des besoins, comme l’intégrité des fonctions intellectuelles, la liberté de parler, de faire ce l’on désire en autant qui aucun dommage n’est infligé aux autres, la liberté de s’exprimer, de chercher de l’information, de se défendre, la justice, l’équité, l’honnêteté. Si de telles conditions sont absentes, la satisfaction des besoins est alors compromise.

 

4. Le Regroupement des Besoins dans une Vision Holistique selon Les Composantes de la Personne

A l’aide des différentes caractéristiques de la personnes décrites précédemment et des exemples de besoins proposés par MASLOW, voici une liste des principaux besoins, qui, à notre avis, sont susceptibles d’être présents à la fois quantitatifs et qualitatifs.

 

4.1. Les Besoins Physiques et Biologiques

ü S’oxygéner (quantité et qualité) ;

ü Se nourrir et s’hydrater (quantité et qualité) ;

ü Se reposer (quantité et qualité) ;

ü Faire des exercices (selon sa condition physique);

ü Eliminer les déchets de son organisme ;Avoir des activités sexuelles (quanti et qualité) ;

ü Etre à l’abri des dangers physiques ;

ü Habiter un logement confortable ;

ü Avoir un revenu suffisant ;

ü Maintenir une température corporelle suffisante ;

ü Jouir du fonctionnement optimal des systèmes de son organisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Infirmier licencié en Enseignement et Administration en Soins Infirmiers, KADIMA KABONGO Jean Kady

Téléphone :

+243859360064 / +243975232187

E-mail :

Jeankady0@gmail

 

 

Disponible sur demande