Par Dede Boleli

En début du 21eme siècle, la situation internationale connait sans cesse des changements, aussi profond que complexe et la globalisation gagne en profondeur. Le maintien de la paix, la promotion du développement et l’intensification de la coopération représentent les principaux thèmes de notre époque.

Pourtant, les peuples africains sont toujours à la quête de la paix et le processus du développement amorcé au niveau de chaque Etat et dans le cadre de l’union africaine et d’autres organisations régionales n’a pas apporté ses fruits. Depuis prés de cinq décennies, l’aide occidentale en Afrique, les institutions de BRETTON WOODS : le fond monétaire international et la banque mondiale n’ont pas produit des effets du développement à long terme.

Mais la question fondamentale qui se pose est de savoir : Est-ce que la Chine ne risque –t-il pas d’embarquer l’Afrique dans un processus d’accumulation des dettes, comme se fut le cas avec l’occident. En outre, cette ouverture permettra-t-il à l’Afrique de réaliser la transformation sociale et la croissance économique ?

Télécharger le travail