Par Yvonne

Nous constatons que depuis la nuit de temps l’homme éprouve toujours un besoin, non seulement de communiquer avec son proche mais encore d’établir des relations avec des sociétés voisine. C’est le cas des Bangu-Bangu Bahemba qui communiquent grâce au tambour.

Avec la mondialisation et l’avancée de la technologie, la communication moderne domine sur la communication traditionnelle et elle fait oublier que cette dernière, bien que moins développée sans doute que la précédente la complète parce qu’elle arrive à relier l’émetteur et le récepteur.

Notre problème de recherche est que nous ne savons pas comment le récepteur arrive à décoder le message tambouriné transmis par l’émetteur. Ngangi Mogalu dans son mémoire intitulé « le message tambouriné chez les Bangu-Bangu étude ethnolinguistique » a posé la question de recherche suivante : Quelles sont les éléments qui caractérisent le message tambouriné.

Télécharger l'extrait