Bonjour, nous sommes le 01/05/2017 et il est 08 h 11.

Application de la méthode kangourou chez les prématurés par les mères

Lubamba Bernard

La méthode a depuis longtemps montré ses biens faits sans parler de l’économie pour la famille. Ces mêmes documents montrent, qu’en Colombie deux (2) études statistiques ont été menées de 1979 à 1987. la première réalisée entre 1979 et 1986, montre que le taux de mortalité de 1654 prématurés ayant suivi le programme, dont méthode de kangourou est 30% de la mortalité et sans méthode de kangourou, le taux de la mortalité est de 60%.

Evaluation des connaissances des facteurs favorisant les avortements criminels chez les adolescentes

Anganawo

L’étude est intitulée l’évaluation des connaissances des adolescentes sur les conséquences liées IVG. La grande préoccupation de l’étude était de répondre à la question suivante : les jeunes adolescentes habitants le quartier 13 de la commune de N’djili ont des connaissances suffisantes sur les risques liés à l’IVG ? Le but de l’étude de déterminé le niveau des connaissances des jeunes adolescentes habitants le quartier 13 de la commune de N’djili ont des connaissances suffisantes sur les risques liés à l’I.V.G.

Evaluation des connaissances des facteurs favorisant les avortements criminels chez les adolescentes

Mokeme Dieu-merci

Pour eux, les accidents de travail viennent en premier lieu dans le cas de brûlures. Ici, les hommes sont les grands victimes, viennent ensuite les accidents à domicile où les femmes et les enfants sont les plus touchés. Ceci montre qu’un niveau de prise en charge infirmière des patients avec brûlure du 3ème degré est d’une grande importance et les soins que l’on doit administrer aux malades car la brûlure est un danger réel pour l’homme. Lors de notre stage dans le service des brûlés à l’hôpital général provincial de référence de Kinshasa, nous avons été très inquiets de l’organisation et surtout de la coordination des soins que devraient bénéficier les brûlés. Nous avons pû observer que le service des brûlés n’avait pas des répondants nécessaire pour satisfaire, les clients brûlés en terme des disponibilités du nécessaire qu’avait besoin pour bénéficier les soins d’urgence. Les brûlés qui arrivaient devrait attendre qu’on aille chercher les liquides à perfuser, à chercher une sonde ou autres intrants. Cette façon de faire ralentissait de façon significative, l’efficacité de la réponse infirmière.

Prise en charge Infirmière des gestantes souffrant du paludisme simple

Helène Mvi

Blanc et Swinguer (1948), estiment que chez les femmes enceintes le paludisme sévit généralement une grande activité, et entraine fréquemment l’avortement en conséquence, il convient de le traiter très rapidement pour éviter l’interruption de la grossesse. Lors du premier sommet Africain sur le paludisme à Abuja (Nigeria) en (2000), les Chefs d’Etats Africains se sont engagés à ce que d’ici 2015 au moins 60% des femmes enceintes bénéficient l’intervention efficace contre le paludisme. Pour atteindre ce but, il y a plusieurs tâches à accomplir. La mise en œuvre des interventions anti-paludisme dans les services des soins prénatals en Afrique doit être généra1isée, actuellement, c’est plus l’exception que la règle. Des programmes de grande ampleur sont en train d’être mis au point et plusieurs pays Africains revoient leurs politiques à la lumière des recommandations de l’OMS. Pour quelques uns, cette stratégie fait déjà partie de la politique appliquée. Le Programme National de lutte Contre le Paludisme (2007), stipule que l’infection au falciparum plasmodium pendant la grossesse est un problème de santé publique majeur survenant dans toutes les régions tropicales et subtropicales. Les chiffres disponibles au programme national de lutte contre le paludisme sont issus d’une enquête menée en 1988. Dans une zone de santé, il y eu 2.013.399 cas de malaria et près de 20.000 décès cependant il est précisé que si l’on considère que 80% de cas et décès surviennent à domicile, la réalité serait que ce chiffre devrait être cinq fois plus élevé, soit un million de cas de maladie par an. Une autre enquête de PNLCP menée au cours des années 2000 renseigne que la prévalence chez les écolières entre 5 à 9 ans est tué en moyenne de 34%.

Vitesse de sédimentation chez les femmes enceintes au cours de leurs consultations prénatales

Nancy Muela

La vitesse de sédimentation est le temps nécessaire aux éléments cellulaires sanguins pour sédimenter c’est-à-dire tomber librement au bas d’une colonne de sang incapable de coaguler (grâce à un anti coagulant : le citrate) elle exprimées en hauteur de cellules sédimentées mesure au bout d’une heure ou 2 heures. C’est un élément d’orientation diagnostic, non spécifique mais simple à réaliser. (4).

NIVEAU DES CONNAISSANCES DES ELEVES DE 5ème ET 6ème ANNEES DES HUMANITES SUR LES CONSEQUENCES DES AVORTEMENTS CRIMINELS

Bambi Mireille

Au tableau 1, 80% d’enquêtés sont de sexe féminin contre 20% de ceux de sexe masculin. Vu l’importance du sujet, les filles se sont plus intéressées que les garçons. Voici ce qui justifie la prédominance des filles sur les garçons dans cette étude. Partant de leur âge, le tableau 2 relève que 88% d’élèves sont compris dans la tranche d’âge allant de 16-18 ans contre 12% d’élèves âgés de plus de 18 ans. A ce sujet, comme les filles sont plus nombreuses à s’intéresser à l’étude, Mondigo et al cités par Guillaume (2004) expliquent que l’avortement provoqué concerne les femmes à différents âgés et le moment de leur vie, surtout celles au début de leur puberté. Au regard de leurs classes respectives, le tableau nous indique que, 60% d’élèves font partie de la 6ème année des humanités contre 40% d’élèves de la 5ème année des humanités. Durant l’enquête, nous avons remarqué que, la classe de 6ème a plus des filles, ce sont celles-là qui ont plus démontré l’importance à l’étude. Et dans leur argumentaire, ce sont les filles qui ont eut à pratiquer les rapports sexuels sans savoir ce qui pouvait arriver comme conséquence. En rapport avec l’information sur l’avortement criminel, 100% d’élèves disent avoir déjà entendu de l’avortement criminel soit, à la télévision ou à la radio soit, par le canal d’autres collègues.

12