Par Muyo Brunette

Selon OMS (2009), depuis le sommet du millénaire en 2000, la vaccination est venue occuper l’avant-scène, s’affirmant comme l’un des moteurs des efforts déployés en vue de la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement notamment celui qui consiste dans la réduction de la mortalité des enfants de moins des cinq ans.

Les pays en développement ont davantage de vaccins à leur disposition et le nombre de vies sauvés va s’accroitre. Pour la première fois, depuis qu’on établit des statistiques, le nombre d’enfant qui meurt chaque année est passé sous la barre des 10 millions. Résultat qui a été influence par une meilleure accessibilité à l’eau potable, à l’extension de la couverture vaccinale et la mise en œuvre intégrée des interventions sanitaires essentielles.

Pour l’UNICEF (2010), en dépit des avancées extraordinaires obtenues dans la progression de la vaccination Juvéno-infantile au cours de la décennie écoulée, 24 millions d’enfants, soit près de 20% des enfants qui naissent chaque année n’ont pas reçu en 2007 la totalité des vaccins prévus pendant la première année de vie. La semaine mondiale de la vaccination pour cette année 2013 a eu lieu du 22/04 au 28/04/2013. La vaccination est le pilé de la santé publique. S’agissant du recul de l’incidence des maladies évitables par la vaccination et de la mortalité qu’elles entrainent, des progrès remarquables ont été réalisés. Toutes fois beaucoup reste à faire pour atteindre les objectifs que l’OMS et l’UNICEF se sont fixé.

Télécharger le travail