Bonjour, nous sommes le 22/11/2017 et il est 14 h 56.


Depuis ces dernières années, la ville de Bandundu tend à s’élargir par la création de nouveaux quartiers. Les habitants de ces nouveaux quartiers expriment le besoins en courant électriques. Ce sont des nouveaux abonnés. L’insuffisance des équipements de distributions de l’énergie électrique due à des avaries des transformateurs et le court-circuit de feeder nous amène à étudier les moyens pour répondre aux besoins de nouveaux abonnés.


Pour répondre au besoin énergétique de nouveaux quartiers et autres entités, nous voudrons étudier les moyens de renforcement du réseau existant par le surdimensionnement des équipements électriques, les appareils des protections, les câbles et les transformateurs.


SECTION I : RESEAU ELECTRIQUE

Un réseau électrique est un ensemble d’infrastructures énergétiques plus au moins disponibles permettant d’acheminer l’énergie électrique des centres de productions vers les consommateurs d’énergie électrique. Il est constitué de lignes électriques exploitées à différents niveaux de tension, connectées entre elles les dans des postes, électriques, les postes électriques permettent de repartir l’électricité et de la faire passer d’une tension à l’autre grâce aux transformateurs.



Un réseau électrique doit aussi assurer la gestion dynamique de l’ensemble, Production- transport- consommation, mettant en œuvre des réglages ayant pour but d’assurer la stabilité de l’ensemble. Le réseau électrique st l’ensemble de équipements utilisés pour le transport de l’électricité entre les sources de production (centrales) et les lieux d’utilisation (consommation) abonnés comme indique la figure I,1.



Les réseaux de répartition sont nécessaires pour transiter l’énergie sur des distances trop grande pour les réseaux de distribution MT et trop faibles pour les réseaux de transport. Ils utilisent la haute tension pour répartir l’électricité en diverses Sous – Station ou postes. Ex : Poste de Kimwenza à Liminga ; Liminga à Funa.

Une sous-station est donc une installation d’organes de liaison et d’organes de manouvre où provient l’énergie des centrales ou postes électriques, d’où cette énergie est orientée aux différentes cabines électriques par un feeder qui est un câble nourricier. La sous-station est généralement doté de centre de transformation électrique 20/6,6 kV et de 30/20 kV (HT / MT).


CHAPIRE II : PRESENTATION DE LA SOUS-STATION DE BANDUNDU

La Société Nationale de l’Electricité en sigle S.N.EL à été crée par ordonnance- loi N°70/033 du 16 Mai 1970. C’est suite à la fusion de toutes Sociétés Energétiques privée de droit Congolais à l’époque Zaïrois en une seul Société d’Etat.



En partant de cette ordonnance- loi, par la suite renforcée par la loi N°74/012 du 14 juillet 1974 portant dissolution des Sociétés énergétique préexistences et reprise par la S.N.EL des biens, droits, obligation et activités de ces sociétés notamment:
• FORCES DE L’EST;
• FORCES DU BAS CONGO;
• SOG ELEC
• SOGEFOR.
• COMETRIC.



Cette fusion se poursuivra jusqu’en 1979 par la reprise du secteur électrique à la REGIDESO.




II.2. HISTORIQUE DE LA CREATION ET DE L’IMPLANTATION DE LA S.N.EL BANDUNDU

La Société Nationale d’Electricité S.N.EL en sigle, centre de Distribution de Bandundu, a été crée par scinder du secteur électrique ayant appartenu à la REGIDESO, par Ordonnance-loi ci-haut citée état S.N.EL abrogent la loi N°73-023.



La lettre circulaire N°0043/COMENER/05 du 24/04/1979 Notifiant à la REGIDESO de transférer à la S.N.EL dans l’ensemble un secteur électrique du pays exécutif. La S.N.EL Bandundu a été inaugurée le 10 Janvier 1975 et son implantation ne s’est intervenue que le 02 Mars 1979 après les travaux de remise et reprise effectuées entre les deux sociétés.

Étant donné que sur le trois départs qui alimentent le trois cabines de ce quartier dont nous abordons le sujet, il y a deux départs de 20kV qui proviennent de part et d’autre c'est-à-dire, le départ Ngiri-ngiri qui provient du poste de FUNA et NGABA de la sous-station MAKALA fonctionnant selon le tableau 2.6 en surcharge, alors dans ce cas, les nouvelles cabines de décharges seront tous alimentées par le départ MAKALA de 20kV, nécessite encore la charge.


II.3. PRESENTATION DE LA VILLE DE BANDUNDU

Bandundu est une ville portuaire de la République Démocratique du Congo située à la confluence des rivières Kwilu et Kasaï. Bâtie sur la rivière du Kwilu, dans une zone de savane boisée, à deux pas de la forêt équatoriale, Bandundu anciennement Banningville (d’après Emille Banning) est la plus jeune des capitales provinciale de la République Démocratique du Congo. Bandundu est à la fois le nom de la province administrative et son chef-lieu. Sa population est de 143.435 hab. Sa densité est de 646 hab. /km2

Le bâtiment qui abrite S.N.EL Bandundu ville est implanté en plein centre-ville, dans la commune de DISASI et est borné:
• A l’Est par le bureau central de la REGIDESON Bandundu;
• A l’Ouest par le rivière Kwilu-Kwango;
• Au Sud par avenue Feshie
• Au Nord par la SOBRBAND

Politiquement parlant, La S.N.EL Direction Provinciale de Bandundu est composée de deux centres d’exploitations notamment: • Bandundu • Inongo.

























Télécharger le travail