Bonsoir, nous sommes le 21/01/2017 et il est 20 h 33.


L’avènement de la téléphonie mobile (portable) en République Démocratique du Congo (RDC) en général et dans la ville de Kinshasa en particulier remonte à l'époque où le réseau de télécommunication (OCPT) subissait une détérioration graduelle tant de ses capacités de desserte que la fiabilité de communication.


Avec l'arrivée du réseau de l'opérateur TELECEL (téléphonie cellulaire, vers les années 1996) le téléphone fixe était de plus en plus abandonné. Et cela s'est consolidé avec l'arrivée d'autres acteurs, comme VODACOM, CELTEL, TIGO, AFRICEL, ORANGE, etc.



A noter que si les premiers cités c’est-à-dire TELECEL et CELTEL avait pour système de facturer leurs clients après consommation (Post - consommation) d'autres opérateurs de téléphonie sont venus eux, avec le système des crédits (unités) qui sont vendus ou achetées comme préalable de communication.



Autant qu'on pourrait s'y attendre, l'arrivée de ces nombreux intervenants sur le marché a d'office déclenché la loi de la concurrence qui veut que chacun d'entre eux mette tout en œuvre pour se maintenir sur le marché et se lancer à la conquête des clients pour demeurer en compétition. D’où la mise en place des stratégies pour assurer l'équilibre des flux et ainsi créer une synergie positive des opérations.



Cependant au regard de l'ampleur que prennent ces réseaux de téléphonie cellulaire, faisant qu'il est pratiquement rare de rencontrer dans la ville de Kinshasa des gens qui ne disposent pas de cet outil de communication, de quoi chercher à comprendre certains aspects y relatifs, d'où quelques questions qui se posent :



 Quelle est la tendance de prix des cartes prépayées du réseau Airtel dans la ville de Kinshasa?
 Quels sont les facteurs qui concourent à cette tendance?
 Quelles sont les perspectives d'avenir?

Telles sont les questions auxquelles nous essayerons de répondre tout au long de cette étude.


0.2. HYPOTHESES

En considérant l'hypothèse comme étant les réponses provisoires qu'on apporte aux questions posées à la problématique, nous formulons les hypothèses selon lesquelles:



 Visiblement les prix unitaires des cartes prépayées semblent ne pas changer, car c'est autour de 1000 FC, 3000FC et 4500FC, respectivement pour les cartes de 100, 300 et 500 unités. Mais, au regard d’unité consommée par seconde ou autre unité de référence, on constaterait que la durée de communication sensiblement augmenté par rapport aux années, mois et jours passés. Ce qui pourrait être interprété comme une baisse relative des prix de ces produits.





 Ceci pourrait être occasionné par le fait de concurrence, vu le nombre d’intervenants dans ce secteur et les multiples campagnes publicitaires initiées pour conquérir le public.


CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA SOCIETE Airtel/RDC

Crée en 1976, le groupe Bharti fabriquait des bicyclettes, puis des téléphones à bouton poussoir à partir de 1983. Dès 1990, la société fabrique des fax à téléphones sans fil, construit un réseau téléphonie cellulaire en Inde, et lance en 1995, ses services de télécommunications des services mobiles. A partir de 1996, son service cellulaire s’étend au-delà de la capitale Indienne.

En 2009, Airtel lance son premier réseau mobile international au Lanka, et en 2010, il rachète les filiales africaines du Koweïtien Zain.



Aujourd’hui, Airtel est un groupe d’entreprises de classe mondiale dans les télécommunications, les services financiers, le commerce de détail, et l’alimentation. Airtel est le troisième plus grand opérateur de téléphonie mobile dans le monde en termes de nombre d’abonnés et par sa présence commerciale dans 20 pays Anglos – normands.



Leader dans 19 pays en Asie et 16 en Afrique qui sont : Burkina Faso, Tchad, République Démocratique du Congo, République du Congo, Gabon, Ghana, Kenya, Malawi, Madagascar, Niger, Nigeria, Seychelles, Sierre Leone, Tanzanie, Ouganda et Zambie

La marque couvre à ce jour, 200 millions de clients à travers le monde. Bharti Airtel a été classé parmi les 6 meilleurs opérateurs technologiques de haute performance dans le monde, par le magazine Business Week.

En République Démocratique du Congo, c’est le 9 décembre 2010, qu’est né Airtel, société de téléphonie mobile qui a remplacé celtel qui opérait depuis quelques années sous la marque Zain. Cette marque connectait la RDC avec 15 autres pays africains, et avait décidé d’améliorer la qualité du réseau, tout en l’étendant aux zones les plus reculées de la République.



Les clients avaient également accès à un autre service de très grande qualité, fiable, innovant et abordable dans leurs pays respectifs, sur leurs lieux de travail et lors de leurs déplacements.



Airtel rassemble toutes ses opérations en une seule marque unique et forte qui permet de réaliser sa vision consistant à fournir des solutions mobiles innovantes et abordables à tous ses abonnés. La détermination de la nouvelle société est de désenclaver la RDC en permettant à toutes les couches, mêmes celles les plus reculés de communiquer en offrant des communications mobiles abordables et accessibles à tous.



En 2013, Airtel a étendu son réseau avec 49 sites additionnels à travers la RDC, pour améliorer la qualité de service. Il compte alors près de 5.800.000 abonnés, soit 42,41% d’abonnés, dans un environnement composé de six opérateurs.

Airtel a également lancé un vaste programme de responsabilité sociale d’entreprise appelé « l’adoption des écoles », qui consiste à prendre totalement en charge certaines écoles


II.2. SITUATION GEOGRAPHIQUE

Le 09 décembre 2010, Airtel a remplacé celtel qui opérait depuis quelques années sous la marque Zain en République Démocratique du Congo.
Le siège social d’Airtel RDC est à Kinshasa, à l’immeuble IMMO-INVEST, au n° 1 du Croisement des avenues du Bas-Congo et de la République du Tchad, dans la commune de la Gombe. Airtel est installée à travers la RDC sous forme de régions :
a) Kinshasa, qui contrôle les provinces : de Kinshasa, Equateur, et de Bandundu ;
b) Le Grand Kasaï, qui comprend les provinces du Kasaï occidental et de du Kasaï oriental avec MbujiMayi comme siège ;
c) L’Est, qui englobe les provinces du Nord Kivu et du Sud Kivu, du Maniema ainsi que la Province oriental ;
d) Le Bas – Congo, avec Matadi comme siège ;
e) Le Katanga avec Lubumbashi comme siège.


II.3. NATURE JURIDIQUE

Créée sous la forme d’une société privée à responsabilité limitée (SPRL), Airtel est une œuvre de Monsieur BhartiAirtel. Société de télécommunication indienne qui opère dans 20 pays à travers le monde, troisième plus grand opérateur de télécommunication au monde, Airtel est dirigé par Sunil Bharti.

Comme toute société de télécommunication a pour objet de faciliter la communication de ses clients, il en est de même pour la société AIRTEL qui n’a pas dérogé à cette exigence. Ce qui revient à dire la société Airtel a pour objet de rendre le service à ses abonnés (la communication).


II.5. EFFECTIFS D’Airtel/RDC

Airtel comprend 491 agents sur toute l’étendue de la RDC, dont 391 hommes et 100 femmes, tous hautement qualifiés, continuellement en formation et en perfectionnement pour être apte à la gestion moderne de l’entreprise. Airtel utilise également des sous – traitants à travers des contrats à durée déterminée, ainsi que des journaliers et des temporaires.



L’administration d’Airtel n’est pas statique, elle subit constamment des modifications selon les besoins de gestion. Pour des raisons de secret professionnel, il n’a pas été facile d’avoir toutes les informations sur les attributions de fonctions, nous présentons brièvement ce qui suit :
Airtel est dirigé par Sunil Bharti Miltal, propriétaire et chief Exécutive officer / CEO (Président Directeur Général), la faliale de la RDC est sous la Direction du Directeur Général ou chief operating officer/COO, qui est assisté par son cabinet composé de :
 L’Exécutive Assistant / EA ou Secrétariat de Direction ;
 L’Internal Audit Manager/IAM ou Directeur de l’Audit Interne ;
 Corporate Affaires Manager/CAM ou Directeur des Affaires ;
 Protocol Manager/PM ou Responsable de protocole.

Les Collaborateurs du Directeur Général sont :
1. Le Human Ressources Director/ HRD ou Directeur du Département des Ressources Humaines, qui a en charge la sélection, le recrutement et la gestion du personnel. Il est secondé par :
 Le Director of Research, Development and Trainning Staff/ DRRT ou Directeur de Recherche, Développement et Formation du Personnel ;
 L’Administration and social Manager/ASM ou Directeur de l’Administration et du suivi des problèmes sociaux.


II.7. PRESENTATION DE LA DIRECTION MARKETING D’AIRTEL.

La direction de Marketing est située dans l’enceinte même de la direction générale, laquelle est mieux présentée ci-haut. Autrement dit, cette direction exerce ses activités dans les installations mêmes de la Direction générale.



La Direction Marketing de la Société Airtel/RDC, est entourée de la direction des ventes, ayant pour mission d’exécuter le plan commercial à travers la gestion et l’animation des équipes commerciales et des distributeurs qui définissent les objectifs commerciaux, réalisent les opérations d’animation, formation, motivation et contrôle de la réalisation des objectifs.



Il s’agit du Sales Area Director/SAD ou Directeur de Région de Ventes et du Sales Kinshasa Director/SKD ou Directeur de ventes de Kinshasa. Ce dernier est secondé par le marketing Director/MD ou Directeur du Marketing, qui définit la politique globale d’offre de l’entreprise et contrôle sa réalisation pour les différents services concernés. Il assure également une mission de management des équipes marketing opérationnelles. Il a aussi pour le collaborateur le Customers Director/CD ou Directeur de la Clientèle, qui est le représentant de l’entreprise auprès des clients dont il a la charge et se définit à la fois comme un commercial, un conseiller, un coordinateur, un manager et un gestionnaire.


CHAPITRE III : ANALYSE DE LA VARIATION DES PRIX DES CARTES PREPAYEES DU RESEAU AIRTEL SUR LE MARCHE

Dans ce chapitre qui abordera le vif de notre sujet, il sera question de tenter de démontrer comment les prix des cartes prépayées du réseau Airtel varient-ils. Et pour ce faire, nous analyserons tous les aspects susceptibles de nous amener à ressortir les différentes modifications intervenues tant sur le prix réel de ces produits sur le marché durant la période sous étude, que les différents avantages ou services dont bénéficient les abonnés de ce réseau.

Il ressort de ce tableau n°1, que les prix des différentes cartes prépayées vendus par la société Airtel durant notre étude ou période sous étude n’ont pas subi la variation les cartes prépayées, de 20, 50, 100, 500, 1000, 2000 et 5000 Unités sont vendus respectivement à 200, 500, 1000, 5000, 10.000, 20.000 et 50.000 FC

Il ressort de ce tableau n°2, que les tarifications varient d’une année à une autre pour les différentes activations plus précisément celle des appels, celle des activations de l’internet et de l’activation des SMS.

Il ya lieu de rappeler que l’étude ou analyse de l’évolution des prix des cartes prépayées au sein de la société Airtel/RDC se passe dans la direction générale des finances plus précisément au sein de la comptabilité dans la section ACCOUNTS RECEIVEBLE.



Télécharger le travail