Bonsoir, nous sommes le 01/10/2020 et il est 21 h 27.


Dans l'histoire du commerce et des échanges internationaux, les concepts de technologies et de communication, dans leurs interrelations fort complexes, ont, presque, alimenté de vastes débats. Déjà au XXIe siècle, avec le phénomène de mondialisation, la communication a connu de grands bouleversements.


Ces transformations se matérialisent par les nombreux services qu'offre la communication d'aujourd'hui comparée à celle d'avant. L'essor des nouvelles technologies communément appelé la technologie de pointe et le développement d'Internet ont permis de relancer les bases de la communication.



Les professionnels du secteur ont fourni un important capital de savoir-faire et d'expérience permettant ainsi aux entreprises d'avoir une pléthore de supports de communication. Ces derniers sont multiples et diversifiés, de l'antique enseigne de magasin à la bannière Internet en passant par la télévision, l'affichage, les spots radiophoniques, les dépliants, le publipostage, l'encart dans la presse écrite...la création publicitaire n'a vraiment plus de limites.



« Pour autant, la publicité n'est pas une science, mais un produit de la culture et de son miroir, en ce qu'elle reflète ses normes, ses croyances, ses systèmes de valeur. Elle est d'abord l'un des aspects de la communication commerciale. A ce titre, elle doit informer certes, mais surtout inciter à l'achat. Elle cherche à toucher pour convaincre, séduire l'acheteur potentiel. »


0.1. Problématique

L'accélération des mutations technologiques et économiques a entraîné la convergence de secteurs traditionnellement cloisonnés comme l'informatique, l'audiovisuel et les télécommunications, jetant ainsi les bases d'une nouvelle économie. L'économie a été relancée par l'arrivée de nouveaux outils et méthodes de communication qui ont pu accélérer le rythme des échanges de biens et de services.



En effet, le 3ème Millénaire a été marqué généralement par l'avancée des technologies de l'information et de la communication (TIC) et particulièrement par l'Internet. Ce dernier est devenu pour les particuliers, les entreprises congolaises et celles du monde entier un outil de travail incontournable. Consciente de l'attraction qu'exerce l'Internet sur ceux qui peuvent être leurs potentiels clients, la plupart des entreprises fait leurs publicités dans des sites web dans le but de valoriser leur image et d'asseoir leur notoriété.

Après avoir rédigé une problématique, il nous incombe alors de décliner les objectifs de notre étude : Objectif général : Appréhender les raisons qui ont poussé les entreprises congolaise cas de Vlisco à vouloir opter pour ce type de communication média. Objectifs spécifiques : Il est incontestablement admis que l'outil Internet est devenu une condition sine qua non au bon déroulement des opérations entre entreprises et consommateurs.



Mais l'accès à ce service qu'est l'Internet n'est pas donné à tout le monde. Dés lors, nous orienterons notre étude sur : 1_L'intérêt de la publicité Internet dans la communication publicitaire des entreprises congolaise cas de Vlisco 2_Les motivations et freins inhérents à l'application de cette publicité en RDC 3_Les limites de cette méthode de communication média.


SECTION 2 : Les méthodes et techniques d'investigation

Dans le but de recueillir des informations pertinentes, importantes et nécessaires à la résolution de notre problématique et afin d'établir des conclusions, nous avons fait recours à deux types d'informations :- Des informations primaires, recueillies par interrogation ; par le biais d'entretiens individuels avec des responsables en agence marketing et de communication chez VLISCO Congo. Et nous avons parlé de plusieurs thèmes à l'instar des motivations des annonceurs et aussi des enjeux de la publicité sur Internet en RDC.





Nous avons aussi fait recours à des questionnaires pour les annonceurs et les consommateurs. Pour les questionnaires destinés aux consommateurs nous avons tenté de saisir l'intérêt que les internautes congolais accordent aux publicités faites sur Internet, l'idée que les consommateurs se font des pubs sur Internet... Concernant les questionnaires administrés aux entreprises, il était question d'appréhender les raisons qui poussent les entreprises à faire de la pub sur Internet et avoir une idée de l'estimation du retour sur investissement.-



Des informations secondaires ont été recueillies grâce à une étude documentaire ; nous avons notamment consulté Internet, des ouvrages et mémoires disponibles à la bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles et CEDESURK. Ainsi, nous avons procédé par triangulation c'est-à-dire l'usage des études aussi bien qualitatives que quantitatives pour atteindre les objectifs de recherche qui ont été fixés.


0.5. Pertinence du sujet

Les entreprises congolaises investissent beaucoup en matière de communication publicitaire. Le choix des supports publicitaires est déterminant dans une politique de communication. L'Internet commence à être utilisé comme moyen d'atteinte d'une cible visée. C'est ainsi que dans beaucoup de sites web populaires congolaises y figurent des bandeaux publicitaires d'agences immobilières, de location de voitures, de compagnies aériennes, des banques et beaucoup d'autres entreprises de secteurs divers.

Mais nombreux sont encore les entreprises congolaises qui par mesure de sécurité ou par simple choix n'empiètent pas sur le domaine de la communication web. L'Internet a fait ses preuves dans beaucoup de pays industrialisés et même en développement et ne fera certainement pas d'exception pour le continent africain ou plus précisément pour la RDC. Mais une analyse approfondie du problème fait ressortir quelques facteurs bloquants.

En effet l'internaute congolais a un comportement différent de celui européen, asiatique ou américain. Il manifeste une certaine réticence face aux publicités qu'il rencontre sur la toile. Il serait alors important pour ces entreprises d'appréhender les nombreuses opportunités offertes par l'Internet dans le domaine de la communication.

Et également décliner les limites inhérentes à la publicité sur Internet, permettra aux entreprises congolaises de pouvoir chiffrer les dépenses inutiles découlant de leur politique de communication. Mais l'intérêt de cette étude ne s'inscrit pas dans la simple logique de conscientisation et d'information, elle permettra aussi une implication des agences marketing et de communication. Au terme de notre étude, les idées préconçues sur le problème pourront soit être confirmées soit infirmées.


CHAPITRE 2 : LA PUBLICITE EN LIGNE DE VLISCO CONGO

Afin de mieux cerner les problèmes qui entourent la publicité sur Internet en RDC, nous avons jugé nécessaire d'exposer uniquement dans un premier temps, les informations recueillies sur le terrain, dans un second temps, une analyse proprement dite sera faite sur ces données recueillies afin de mettre en évidence les enjeux et freins à l'utilisation de l'Internet comme moyen de communication dans un contexte purement congolais et enfin nous formulerons des recommandations pour une utilisation optimale de la publicité sur Internet en RDC.



Dans le but de parfaire l'analyse par rapport à notre thème de recherche, nous avons mené deux enquêtes de terrain. La première, une enquête quantitative menée auprès des consommateurs et des entreprises par le biais d'un questionnaire ; la deuxième, une enquête qualitative auprès des agences de communication publicitaire à travers des entretiens semi-directifs.




SECTION 1 : Résultats obtenus auprès des consommateurs

Lors de notre enquête auprès des consommateurs nous avons pu administrer 150 questionnaires comme défini au préalable. Les résultats ont été présentés sous formes de tableaux et de graphiques.

Commentaire : Sept critiques concernant la publicité sur Internet ont pu être mises en évidence grâce à l'enquête que nous avons menée auprès des consommateurs congolais. Le pourcentage le plus élevé revient à la perte de temps, 31,1%. Le manque de confiance suit avec 29,5%, ensuite viennent l'encombrement et le manque d'importance, respectivement 19,7% et 8,2%. La sécurité et les perturbations ont obtenu le même pourcentage, soit 4,9%. Un (e) seul enquêté (e) trouve que les publicités sur Internet ne sont pas intéressantes.



Commentaire : Si 48% de la population sont peu influencés par la publicité faite sur Internet, celle-ci joue un grand rôle pour 20 % des enquêtés. 49 n'ont jamais été influencés par une publicité sur Internet, soit 32% de notre échantillon. Ces résultats doivent attirer l'attention des agences marketing et de communication qui sont généralement spécialisés dans la conception de bandeaux publicitaires. Notons toutefois que certaines entreprises se limitent au savoir faire de leur propre département Marketing et ne font recours à aucune agence de communication (ou presque).

Commentaire : 96% de notre échantillon affirment n'avoir jamais acheté ou commandé un produit sur Internet et 4% affirment le contraire.


SECTION 3: Résultats de l'étude de motivation auprès des professionnels du Marketing et de la communication interactive

Contrairement aux consommateurs et annonceurs qui ont eu droit à des questionnaires à remplir, nous avons échangé avec les professionnels du marketing et de la communication par le biais d'entretiens semi-directifs. Le but de notre démarche consistait à soulever des thèmes inhérents aux enjeux de la publicité sur Internet en RDC. En effet, chaque entretien a été riche et a apporté un plus à nos travaux de recherche. Nous avions à chaque fois un aspect ressorti auquel nous n'avions pas forcément pensé ; cela a beaucoup influencé nos travaux, mais dans le bon sens du terme.

Les enjeux de la publicité sur Internet ont été abordés de même que les freins à l'utilisation de l'Internet comme moyen de communication. Le plus intéressant, c'est de voir la vision assez commune que les professionnels portent sur l'applicabilité de la publicité sur Internet en RDC.



Nous avons pu mener notre enquête dans le domaine de la communication auprès de : • 3 agences conseil en communication• 1 agence recherche marketing• 2 administrateurs de site à vocation publicitaire• 1 agence de communication média Ces acteurs et structures ont bien voulu nous ouvrir leurs portes afin de nous aider dans nos travaux de recherche.


1.2.1. Enjeux de la pub sur Internet en RDC

Dans le cadre de notre étude, nous nous attarderons uniquement sur les communicants, les annonceurs et les consommateurs.
Pour mieux comprendre l'univers de la communication, nous avons au préalable recherché des textes qui régissent la publicité. En effet, la publicité sur Internet ou plus globalement les transactions électroniques ont des bases législatives et réglementaires que sont :
• La loi n° 2008-08 du 25 Janvier 2008 portant sur les transactions électroniques ;
• Le décret relatif au commerce électronique pris pour l'application de la Loi n°2008-08 du 25 Janvier sur les transactions électroniques ;
• Le décret relatif aux communications électroniques pris pour l'application de la Loi n°2008-08 du 25 Janvier sur les transactions électroniques. Avec comme objectif de :
§ Encadrer les transactions électroniques
§ Assurer la sécurité du commerce électronique ;
§ Garantir le développement des transactions électroniques en RDC.

En RDC, il existe une association qui défend les droits et intérêts des consommateurs mais sa marge de manœuvre n'est pas très grande. Grâce à notre questionnaire, nous avons recueilli les points de vue de 150 consommateurs, sur les pubs qu'ils rencontrent sur Internet. Les résultats obtenus correspondent à peu près à nos attentes.



La majeure partie des enquêtés a la connexion à domicile, soit 54,7% de l'échantillon ; ceci est le résultat des efforts consentis par les fournisseurs de la place. Une analyse transversale a montré que les jeunes fréquentent plus les cybers espace et pour les plus âgés c'est surtout au bureau ou à domicile soit 65,9%.La plupart des internautes congolais se connectent 3 à 4 fois par semaine, ce qui nous laisse croire qu'ils sont moyennement exposés aux pubs sur Internet.



Néanmoins, l'intervalle avec ceux qui se connectent plus de 5 fois par semaine n'est pas très grand ; on constate une marge de 5,3%. Ainsi la large audience qu'offre Internet est donc bien réelle. Cela se justifie par le fait que les tarifs de connexion soient abordables, comme l'attestent les résultats obtenus. Même si la fréquence de connexion est satisfaisante, et que les tarifs de connexion sont jugés abordables, il n'en demeure pas moins que le nombre de pubs consultés par jour reste très insuffisant et d'ailleurs la majeure partie des enquêtés n'en consulte pas.



Beaucoup de critiques ont été formulées à l'encontre de la pub sur Internet celles qui retiennent notre attention sont la perte de temps et le manque de confiance ; elles polarisent 37 points sur 61 soit 60,6% (Tableau 1) du total des critiques formulées. On peut alors à juste raison en déduire que les internautes congolais ne sont pas attirés par les pubs faites sur Internet et beaucoup d'entre eux se sentent peu influencés par les pubs soit 47,3%. Cela explique le fait que la presque totalité des enquêtés n'ait jamais commandé ou acheté un produit sur Internet : 96% de l'échantillon.

En effet, le commerce électronique ne s'est pas encore beaucoup développé en RDC. Les congolais ne sont pas pour le moment habitués à ce processus d'achat ou de commande en ligne.

Toutefois, plus de la moitié des enquêtés soit 54%, seraient prêts à passer une commande ou acheter un produit sur Internet. Ce qui est pour les entreprises une grande opportunité à saisir mais qui nécessite d'abord de mettre en place des stratégies marketing comme suggéré par les communicants que nous avons rencontrés. Les communicants en RDC sont les agences conseil en communication, les agences de web marketing, les agences de communication média...



Les agences accompagnent les annonceurs dans l'élaboration et/ou la mise en œuvre de stratégies permettant de construire leur image, valoriser leur produit et d'asseoir leur notoriété. Les agences servent d'intermédiaires entre les annonceurs et les consommateurs, elles ont la lourde tache de satisfaire ces deux acteurs clés.

A la question de savoir qu'est-ce qui pousse les entreprises congolaise à faire des publicités sur Internet, les professionnels de la communication et du marketing avec qui nous avons tenu un entretien, ont répondu à l'unanimité par : la visibilité, ce qui confirme l'hypothèse soulevée au début de notre étude.

En effet, Internet est le seul média qui, par rapport aux autres, a une couverture internationale. Et pour avoir une bonne présence à l'international, les entreprises congolaises font recours à l'Internet par le biais des publicités. Mais cette visibilité n'est pas la seule motivation soulevée par ces agences. Il existe aussi un souci de diversification des supports de communication pour une meilleure atteinte de la cible visée. D'autres avantages ont été énumérés à savoir : la notoriété, l'image, la remontée d'informations. Aussi le fait qu'Internet soit un secteur porteur est un atout majeur.



Les annonceurs quant à eux, se trouvent dans des secteurs aussi divers que variés. Nous avons observé que les secteurs immobiliers, automobiles, portuaires, assurances, bancaires et agro-alimentaire, scolaire sont plus présents sur Internet. Les autres entreprises que nous avons rencontrées sont dans la distribution, l'agro-alimentaire.

Du fait de la contrainte de temps, nous n'avons pas pu administrer les 15 questionnaires à toutes les entreprises auxquelles elles étaient destinées. Mais nous pensons que le nombre d'entreprises enquêtées reste toujours représentatif. Beaucoup d'informations ont été collectées à ce niveau. Certaines n'ont fait que confirmer nos hypothèses à l'instar des avantages liés à la pub sur Internet (cf. Tableau 4). D'autres par contre ont infirmé les hypothèses énoncées au préalable ; il s'agit notamment du retour sur investissement que la majeure partie des entreprises juge satisfaisant.

Télécharger le travail