Par Sephora Nkosi

L’histoire de la BCDC remonte aux premières années de création de la République Démocratique du Congo (RDC en sigle), et est directement liée à la création du système Bancaire Congolais. En effet, dès 1908, au sein de la Banque d’outre-mer qui groupait les plus importants établissements financiers en Belgique était née l’idée de créer une banque au Congo vue que celle-ci serait remise à la Belgique. Il a fallu attendre 24 ans plus tard, soit le 11 janvier 1909 pour voir créer la première Banque du pays sous la dénomination de la Banque du Congo Belgique, BCD en sigle (l’actuel BCDC), société anonyme au capital de deux million de francs Belges dont les principaux actionnaires sont : la Banque d’outre-mer, la compagnie du Congo pour le commerce et industrie, la Banque de Bruxelles, la Banque de Paris et des pays bas etc.

Mais le 27 février 1909, l’assemblée générale porta le capital de deux millions de francs à trois millions des francs dont les principaux souscripteurs furent la société générale de Belgique, et la société commerciale et finance africaine. A cette époque la banque ne comptait que trois employés et elle occupait deux pièces dans l’immeuble de la Banque d’outre-mer, sis 48, rue Namur à Bruxelles.

Mais plus tard, les dirigeants de la Banque du Congo Belge décidèrent d’établir la première agence à Matadi, non seulement parce que c’est était un centre commercial relativement actif et le port le plus important, mais surtout parce que la Banque pouvait y compter sur la clientèle et l’aide de la compagnie du chemin de fer du Congo. Ils ont ensuite étendue la Banque à Elisabethville le 28 octobre 1909 et à Léopoldville le 1èr août 1910. Au cours de sa première année d’existence, la Banque ne reçut qu’une demande de crédit qui émanait d’une mission Portugaise établie à Boma.

Télécharger le rapport