Par Tresor

Ainsi, en ce qui nous concerne, notre travail consiste à démontrer que grâce à la facilité de communiquer ou la mise en place d’une efficace politique de communication dans une entreprise, celle-ci peut accroître sa performance en maximisant rationnellement ou en récupérant méthodiquement au profit du travail tous les temps qui auraient dû être gâchés aux divers déplacements pour aller déposer ou transmettre une information, ou effectuer une telle tâche manuellement.

Face à ces progrès, il nous revient de réfléchir sur quelques questions qui puissent soutenir notre observation, à savoir : La facilité de communiquer a-t-elle réellement amélioré la performance du personnel de la Cohydro ? Et même alors, cette innovation ne pose-t-elle pas problème ou ne rencontre-t-elle pas d’obstacles ? Quelle évaluation peut-on faire en vue de redynamiser le processus communicationnel à Cohydro ? A quel coût tout cela s’effectue-t-il ?

En essayant de répondre à quelques questions posées dans la problématique et qui entretient le doute dont nous avons la pleine mission d’éclairer ce travail, l’aboutissement de nos analyses doit nous amener à retenir que l’apport de la communication interne, entre d’une part les agents eux-mêmes et, d’autre part les agents envers la hiérarchie à Cohydro, n’économise non seulement le temps qui aurait dû être utilisé aux divers déplacements, mais maintient au travail tous les interlocuteurs. Ce qui constitue un manque à gagner très important à récupérer au profit de la production.

Télécharger le travail