Bonjour, nous sommes le 06/03/2021 et il est 06 h 51.

Un des quatre éléments du mix marketing, la communication marketing peut-être conçue comme un système dont les composantes principales sont la publicité, la promotion des ventes, la force de Vente et les relations publiques .


Destiné à soutenir l’objectif marketing retenu pour un produit, les stratégies de communication durant la phase de lancement d’un produit adopte l’orientation marketing retenu par les stratèges pour assurer la bonne santé du produit.



A ce sujet, il importe de noter qu’un produit situé dans la phase de lancement doit se maintenir au moyen de l’adoption de plusieurs stratégies.



La promotion d'un produit en phase de lancement fait partie de l'analyse du marché. Il est important d'analyser les meilleures méthodes de sensibilisation du client et quel message l'incitera à acheter.



Dans le souci d’assurer la croissance de ce produit sur le marché dans un contexte marqué par une forte présence des produits concurrents. Les responsables marketing de la Bracongo ont opté pour la stratégie de la modification du produit en proposant la petite bière Nkoyi.



Ainsi le produit « Nkoyi grand format » a été complété par le produit « Nkoyi ka muke » dans les produits vendus par la Bracongo.

Le problème général de recherche qui se pose est de savoir si les stratégies de communication déployées en faveur du produit (bière Nkoyi petite) s’adaptent au nouveau format de cette bière et à sa cible. Autrement dit la question qui se pose est de savoir si les stratégies de communication faite sur le produit « Nkoyi ya muke » a mis en avant les modifications portées sur l’ancien produit.



Parmi les études menées sur la communication marketing : on peut citer les travaux de Muteba Ngandu portant sur l’analyse de la démarche marketing opérationnelle d’une banque en phase de croissance. Cas d’Ecobank. L’auteur a soulevé la question suivante : « Quels sont, au regard des atouts dont dispose Ecobank RDC, les principaux piliers de la démarche marketing opérationnel de cette banque dans sa démarche légitime de conquête de parts de marché dans cette phase de sa croissance ? »



L’enquête menée a validé l’hypothèse selon laquelle la démarche marketing bancaire efficace repose sur la capacité de la banque à répondre d’une part aux attentes des clients, c’est-à-dire connaître le besoin de la demande et d’autre part, à identifier et évaluer les compétences organisationnelles nécessaires.





L’étude de Mwarabu Kitoko, portant sur l’apport du Marketing opérationnel dans le lancement d’un nouveau produit a tenté de répondre à la question de savoir les stratégies utilisées par la Marsavco lors du lancement de son nouveau produit sur le marché. De cette question, l’auteur a soutenu que pour mettre sur le marché un nouveau produit, l’entreprise sus évoquée s’emploie d’abord à analyser le marché avant d’élaborer des stratégies permettant de bien réussir son lancement en vue de lui assurer une rentabilité économique.



Eu égard à ce qui précède, il y a lieu de noter l’insuffisance des connaissances sur les axes de communication auxquels se réfèrent la Bracongo pour ses nouveaux produits. Ainsi, notre question spécifique de recherche est formulée comme suite : « Quelles stratégies de communication la Bracongo a-t-elle utilisé lors du lancement de son produit « Nkoy ka muke »?

Bracongo est une filiale du groupe BGI (filiale du Groupe Castel dont le fondateur est Monsieur Pierre Castel).

Bracongo est une entreprise brassicole établie à Kinshasa, en République démocratique du Congo.



Elle fut introduite au Congo vers l'année 1949 sous l'initiative du général Alfred du Pont. Elle occupe une place de choix dans les activités industrielles et commerciales en République Démocratique du Congo.



Les premières installations furent inaugurées en décembre 1951, sous la direction du général Alfred Lefranc à Kisangani avec un capital de 70 millions de F.B. Aussi, son dynamisme à favoriser successivement la création de :
- La Brasserie du Kasaï à Luluabourg, actuellement Kananga, inaugurée en juillet 1953, avec un capital de 90 millions de F.B. ;
- La Brasserie du Bas Congo à Léopoldville, actuellement Kinshasa, inaugurée en juillet 1954, avec un capital de 130 millions de F.B.
- La Brasserie de Paulis, actuellement Isiro, inaugurée en décembre 1957, avec un capital de 100 millions de F.B.

A l'origine, elles ont fonctionné de façons autonomes comme quatre sociétés totalement séparées.

Le 14 octobre 1959, monsieur Michel Relecom succède à la présidence des quatre sociétés, quelques mois après le décès du général Lefranc, les quatre Brasseries indépendantes fusionnent sous la dénomination de `'Union des Brasseries'', en sigle `' Unibra''.

Ainsi, le 5 décembre 1961 est constituée la société congolaise par actions à responsabilité limitée `'Unibra-Congo''. Elle a été immatriculée le 14 décembre 1961 au Registre du commerce, au Greffe du tribunal de première instance de Léopoldville. Ses statuts sociaux ont été publiés au Moniteur congolais numéro 32, dixième partie, en 1962.

L'avoir social de la nouvelle société est de 680 millions de francs belges. Suite au changement du nom du pays, la République Démocratique du Congo étant devenue, depuis le 27 octobre 1971, la république du Zaïre, l'Assemblée générale extraordinaire du 20 novembre 1971 a par adaptation des statuts de la société, modifié la raison sociale en remplaçant Unibra-Congo en Unibra S.a.r.l.

Le capital social a connu de nombreuses augmentations successives exprimées en monnaie nationale. Le 1er janvier 1975, suite aux décisions prises par le gouvernement de `' Zairianiser'' et radicaliser respectivement le petit commerce appartenant aux étrangers et de grandes entreprises, l'Etat nomma un Délégué général à la tête de la société pour en assurer la responsabilité de la gestion.

Télécharger le travail