Par Ngwangwa

La drépanocytose est l'hémoglobinopathie ou une maladie de sang due à une anomalie de structure de l'hémoglobine. Depuis sa découverte en 1910, par le médecin James Heric chez un noir américain, la drépanocytose est devenue un problème de santé publique intéressant surtout les zones tropicales selon Mark Gentillein (1986). Pour Lissouba et DJEMBOTATY (1986), l'anémie SS est une maladie qui se trouve principalement chez le sujet noir, surtout en Afrique du Nord, son début est précoce, elle apparaît alors à l'âge de 6 mois, principalement chez les homozygotes, avec un taux d'hémoglobine de 7 à 8dl. Elle est plus fréquente en Afrique subsarrienne.

LATOUNDDI et ZOHOUN (1991) affirment que la survenue des crises vaso-occlusives (CVO) est tributaire au climat d'une manière générale. Ainsi, elle survient au cours de deux périodes, c'est.-à-dire les plus froides ou les plus chaudes. Elle prend tout le corps en général, une bactérienne osseuse survient dans 29% de cas syndrome main, pied sans l'agent causal ai peut-être recherché.

Selon l'OMS et GINI cités par Mayele (2005) la gravité de la drépanocytose est caractérisée par la prédisposition des globules rouges à la falsification, ceci est le fait d'une mutation génétique. Les facteurs favorisant les crises vaso-occlusives d'une part le paludisme qui lui même connaît une recrudescence au cours des saisons chaudes, pluvieuses et d'autres part les infections bactériennes et virales. Dans plusieurs pays ou régions d'Europe (Sud de l'Italie, Grèce, Sud du Portugal, Albanie, Sud de la Turquie), la drépanocytose est indigène avec la fréquence des porteurs du trait entre 1 et 5 % de la population. Dans d'autres pays Européens (Royaume-Uni, France, Belgique, Allemagne) la maladie est apparue avec les flux migratoires en provenance d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie.

Télécharger le travail