Bonjour, nous sommes le 18/10/2019 et il est 08 h 19.





Le besoin d’assurer l’épanouissement d’une société amène les dirigeants politico-administratifs à faire un choix judicieux, à adapter telle ou telle structure sociale et politique capable de répondre aux questions de développement. C’est ainsi que, les autorités des entités territoriales décentralisées sont appelées pour sa mise en œuvre, à recourir à ce model qui les obligent de passer d’une gestion propre aux idéologies administratives, publiques traditionnelles à un model de concertation.

En ce qui concerne, les entités territoriales décentralisées en République Démocratique du Congo, toutes les exigences ne sont pas visibles, car plusieurs obstacles sont à la base du blocage du bon fonctionnement de la décentralisation. En effet, il ya l’interposition de contraintes qui bloquent l’application de la décentralisation, notamment : le manque de la volonté politique inhérente vraisemblablement à l’héritage du passé, qui est celui d’une tradition politique et administrative centralisatrice ou jacobine c’est-à- dire il se présente au sein de l’administration locale une certaine mauvaise accoutumance de la centralisation, de l’individualisation du pouvoir.

Il nous revient droit au cœur de soutenir l’hypothèse que, la décentralisation n’existe que sur le plan théorique pratiquement non, car la pratique n’est qu’une confusion avec la décentralisation. En effet, la population de la commune de MASINA a plus besoin d’un changement de leur vie socio-économique cela sera mise en application par les autorités de cette commune de chercher le progrès de leur condition de vie, de l’offre de service sanitaire, de la facilité pour l’instruction, la sécurisation, de l’eau, l’électricité etc.

Télécharger le travail