Bonjour, nous sommes le 06/03/2021 et il est 06 h 42.

La communication reste jusque là un moyen efficace pour entrer en contact avec l’autre. C’est une façon de créer une vie dans une communauté donnée. C’est ainsi que les communicologues de l’école de Chicago affirment que « La communication est Sociogène ». C’est-à-dire c’est la communication qui crée la société.


La communication et considérée comme une action de communiquer, d'établir une relation avec autrui, de transmettre quelque chose à quelqu'un. Elle peut aussi désigner l'ensemble des moyens et techniques permettant la diffusion d'un message auprès d'une audience plus ou moins vaste et hétérogène ou l'action pour quelqu'un ou une organisation d'informer et de promouvoir son activité auprès d'autrui, d'entretenir son image, par tout procédé médiatique.



Eu égard de ce qui précède, les entreprises cherchent à tout moment entretenir leurs images auprès des publics cibles. Elles font appelle soit aux procédés des médias ou hors-média.



En parlant de procédés médiatiques, les entreprises recourent très souvent aux médias de masse pour faire passer leurs messages. Il y a entre autre la télévision, la radio, la presse écrite et l’internet.



Depuis un certain temps, la publicité qui est considérée comme une technique efficace pour la promotion des activités de l’entreprise, retient l’attention de tout le monde. Dans la publicité, il y a plusieurs autres activités qui se font et qui permettent aux publics cibles d’avoir une idée sur le produit, entreprise, marque etc.



Depuis un certain temps, la publicité qui est considérée comme une technique efficace pour la promotion des activités de l’entreprise, retient l’attention de tout le monde. Dans la publicité, il y a plusieurs autres activités qui se font et qui permettent aux publics cibles d’avoir une idée sur le produit, entreprise, marque etc.

Nous constatons que les sociétés de télécommunication recourent toujours aux slogans publicitaires pour permettre à leurs abonnés de se souvenir facilement de leurs services. Nous évoquons le cas de Tigo avec « Souriez » ; airtel avec « Loba na yo massta» ; Africell avec « Le réseau du peuple » ; Orange avec « La vie change avec orange » etc.



Les sociétés de télécommunication changent parfois des slogans, sans pour autant connaître les répercutions sur les publics cibles. C’est pourquoi dans le cadre de cette étude, nous allons tenter de connaître ce qui se passe dans la tête des consommateurs à chaque fois qu’ils se souviennent d’un slogan.



Etant que moyen de communication efficace et synthétique, le slogan publicitaire intervient dans plusieurs domaines de la vie sociale. Il y a les slogans pour les hommes politiques, les entreprises, les marques etc.





C’est ainsi que, dans le cadre de la revue de la littérature, plusieurs travaux se sont interessé des notions de la publicité. Nous en avons retenu trois. Le premier travail est celui d’Aurelie MUPEPE , intitulé : « les messages symboliques dans les publicités brassicoles de la bralima ».



La préoccupation de l’auteur a tourné autour de l’interrogation suivante : quels sont les messages symboliques contenus dans les publicités brassicoles de la bralima ?

Elle a émis l’hypothèse selon laquelle, chaque message publicitaire contient des éléments à caractère distinctif en d’autres termes, chaque spot de cette entreprise comprend des éléments suivants : gestes, postures, habillement, objets, couleurs, formes propres à une catégorie sociale déterminée.

Dans sa conclusion, l’auteur estime que ale spot « PRIMUS » est destiné à une fragne de la population tandis que le spot « MUTZIG » s’adresse aux jeunes couples mais surtout à ceux appartenant à la sphère populaire.



Le deuxième travail sélectionné est celui de Mundadi LUKAKU Roger , qui a porté sur l’impact du slogan publicitaire « Allo na Allo » sur la mobilisation des vendeurs des produits Tigo.



L’auteur a posé la question suivante : quel est l’impact de l’action publicitaire « Allo na Allo »sur la mobilisation des produits et services Tigo ?

Il a émis l’hypothèse selon laquelle, l’impact d’un message publicitaire auprès des vendeurs dépend d’une part de son degré d’accrochage et d’autre part de la gratification qu’il procure ou suscite dans le chef de cette cible intéressée par le gain c’est-à-dire par le profit.

L’auteur conclut en disant que, les vendeurs des produits connaissent très bien leur entreprise et maîtrise la campagne publicitaire de l’offre « Allo na Allo ». Bien accueilli en raison de sa simplicité, son accrochage et sa gratification qu’elle offre.

L’entreprise Vodacom a été créé à l’initiative de monsieur Allan KHOT Craig chef exécutif de Vodacom group ; entrepris sud- Africaine qui accorde à ses abonnés un service de global système communication « GSM »

Vodacom Congo est née à la suite de la fusion de Cellnet Congo Wireless Network moyennant 49% de tout investissement de la part de ses partenaires et de Vodacom international qui comptait investir en R.D.C en dépit de son état délabre du tissu économique.

Le quartier Ndolo est une entité administrative de base décentralisée de la commune de BARUMBU dans la ville province de Kinshasa. C’est l’un de neuf quartiers qui compose cette municipalité.

La commune de BARUMBU est l’une de 12 premières entités administratives de la capitale Léopoldville à l’époque coloniale. Elle a été créée par le décret-loi du 26 mars 1957.

La commune de Barumbu a une superficie de 4,6 km. Le nombre de la population de ladite commune en 2013 est estimé à 103.452 y compris les nationaux et les étrangers.

La commune de Barumbu est subdivisée en neuf quartiers à savoir :
- Bishaku Tshaku
- Funa I
- Funa II
- Kapinga BAPU
- Kasaï
- Libulu
- Ndolo
- Mozindo
- Tshimanga

Crée en 1961, le quartier NDOLO c’est le nom d’un blanc qui habitait dans un BAOB qu’il a percé le trou comme résidence aux environs de prison NDOLO et hôtel-Guest-hausse. Ce blanc s’appelait Monsieur DOL d’iles indigènes d’abord le prononçait NDOLO, ce blanc était commerçant que les gens partaient acheter les marchandises chez lui.

BON – MARCHE vient de la légèreté des prix que les anciens vendaient leurs parcelles qui les ont été attribuée par l’Etat de l’espace située entre l’avenue Aérodrome jusqu’aux environs des buildings de l’ONATRA l’entreprise entre avenue flambeau et la voie – ferrée, car cet espace était marécageux les fonctionnaires ne pouvaient pas conduire



Le quartier NDOLO, reconnu sous le nom de ‘BON MARCHE’ comme sobriquet, est borné à l’est par la commune de la Gombe, à l’ouest par le quartier KAPINGA BAMPU, au nord par la partie de la commune de la Gombe et une partie du quartier TSHIMANGA et au Sud par le quartier FUNA I.

Télécharger le travail