Bonjour, nous sommes le 24/08/2019 et il est 00 h 47.


La bonne marche des affaires ou business dans une organisation donnée est certes au centre des préoccupations majeures de tout homme d’affaires, pour ainsi dire elle s’avère un souci et un rêve constant de toute entreprise ou organisation d’affaires.


Nonobstant, sa réalisation ou matérialisation est étroitement liée aux structures organisationnelles fiables fondées sur la gestion efficiente des ressources matérielles, financières, humaines dont dispose l’organisation.



Une meilleure gestion marketing ou une meilleure politique marketing contribue forcément à la bonne marche des activités commerciales au sein d’une entreprise à ce sens qu’elle planifie et programme l’offre, la distribution, le niveau de prix, la communication entre l’entreprise et sa clientèle ou public ; cela sur base des stratégies et tactiques pouvant propulser la commercialisation d’un produit sur le marché.



Dans le cadre de notre étude, nous nous sommes focalisé dans le secteur brassicole où les entreprises Congolaises évoluant dans cet environnement sont confrontées à la concurrence entre elles. C’est pourquoi, elles cherchent à attirer la clientèle en mettant des nouveaux produits sur le marché. C’est dans cette logique que se situe notre travail qui a pour objet de mesurer ou évaluer l’avantage de la stratégie marketing de pénétration rapide principalement à la phase de lancement d’un nouveau produit tel que la bière « NKOY » dans un environnement concurrentiel ayant des consommateurs moins fortunés. Pour ce faire, nous nous sommes posé des questions ci-après :



 La BRACONGO a-t-elle appliqué la stratégie de pénétration rapide au lancement d’un nouveau produit telle que la bière « NKOY » ? Et comment l’a-t-elle appliquée.



 Quel est son impact sur les affaires de la Bracongo ?

En abordant cette étude, nous nous sommes fixé comme objectif général de faire un état de lieux sur l’avantage qu’a joué la stratégie de pénétration rapide au lancement de la bière « NKOY » appliquée par la BRACONGO dans un marché des consommateurs moins fortunés en vue de mettre en place des stratégies et plan pouvant faciliter son application à la dite entreprise.



De cet objectif général supra, découlent les objectifs spécifiques suivants :



 Recueillir et analyser les opinions des clients, employés et managers de la Bracongo sur l’avantage de la stratégie de pénétration rapide au lancement de la bière « NKOY » dans un marché des consommateurs moins fortunés.





 Proposer les moyens et les techniques marketing nécessaires qui permettront à la BRACONGO de développer sa part de marché.



La mise en œuvre des Stratégies marketing au lancement d’un nouveau produit de grande consommation au sein d’une société industrielle et commerciale et la réussite de celle-ci pour arriver à la performance est un thème qui nous intéresse particulièrement à l’heure actuelle. Après avoir appris les différentes théories sur les stratégies marketing toit au long de notre formation, nous avons voulu nous rendre compte de leur application au sein d’une telle entreprise, afin d’évaluer les apports ou les performances réalisées.

Cette première partie de l’étude consacrée au cadre conceptuel et théorique a été au centre du rappel des notions de la science manégériale relative au lancement et à la pénétration rapide d’un nouveau produit.



Ce chapitre a tout d’abord défini les concepts clés de l’intitulé de l’étude pour permettre aux lecteurs de s’imprégner convenablement à la compréhension des termes constitutifs. Ensuite, il nous a conduit à étaler la science en rapport avec la couleur de l’étude, notamment les etratégies de la pénétration et du lancement rapide chaque fois qu’il s’agit d’un nouveau produit à faire susciter le goût des consommateurs.



Dès lors, allant de la théorie à la pratique, nous allons ci-après procéder à la présentation de la Bracongo, notre champ d’étude.

La brasserie du Congo est une entreprise implantée en république démocratique du Congo. Elle est situe dans la commune de Barumbu, plus précisément dans le boulevard de Baramoto, ville province de Kinshasa son siège administratif ainsi que son usine de production y sont implantées. Elle est limitée

 Au Nord : par la commune de kinshasa et le fleuve Congo;
 Au sud : par la commune de Limete et Quartier Kingabwa;
 A l’ouest: par la commune de la Gombe;
 A l’est: par: l’ue Mbamb, port Baramoto et le fleuve Congo.



L’industrie ou l’usine Bracongo est une création personnelle du Roi Baudouin de la Belgiqut. Efle fut créée à la suite des résolutions des conflits sociopolitique qui opposaient en 1850 les flamands et les wallons. Pour ces assises, les fonctions du premier ministre et du ministre d’état commis aux finances furent attribuer aux wallons, tandis que celle de la présidence du royaume de la Belgique aux flamands. Par ce fait, la charte coloniale du parlement belge votée en 1908 accorda aux flamands de descendre au Congo pour le protectorat politique, l’exploitation des ressources du pays et leur ravitaillement au pays de métropole qu’est la Belgique.



Curieusement les flamands n’eurent pas ouvert leur culture aux congolais ni offrir leur langue d’origine, le flamands aux colonisées.

En refusant à taire leur transmission culturelles linguistiques a leurs sujets soumis, ils craignaient l’indiscrétion leur politique colonisatrice.



En 1923, sous l’initiative personnelle du Roi Baudouin, une usine fut créée, c’est la BRALIMA dont la gestion fut confiée à son épouse. Et parallèlement, il créa aussi à la mêrfie année, une autre qu’il confia à son jeune frère, Mr BODAR, c’est la Bracongo dont il est question dans notre étude actuelle. D’ailleurs, cette dernière vient de célébrer ses 90 d’anniversaire de son implantation au Congo l’année dernière.

A la mort de Mr BODAR, son fils Néron BODAR lui succéda gestion. ,puis a sa mort, sa fille marie’ BODAR regagna le trône de gestion.

A Causes des difficultés dans la gestion, elle confia celle-ci aux hollandais d’abord, puis aux français et aujourd’hui aux américains sous son patronat.

Notons en passant que la Bracongo et la Bralima sont toutes deux, des usines de Mr Baudouin bien que la gestion soit confiée différents personnalités gestionnaires.



A l’origine, la BRACONGO fut considérée comme une associée et clientèle de la BRALIMA car les produits de la fabrication provenaient cette dernière qui l’approvisionnait en matière première pour fabriquer produits finis. Elle a commencé par la bière polar pour atteindre aujourd’hui la bière en vogue Nkoyi.

Elle s’approvisionne également à la SBK pour les bouchons, à la BOUKIN pour les vidanges, à la BIA, à la SORELICE, à la SBK 2 pour la décoration à l’ISTA, et la polytechnique de l’université de Kinshasa Pour ingénieurs techniciens et civils, à l’IBTP pour la décoration en dessin, photos ou panneaux publicitaires etc.

A l’heure actuelle, parmi les produits ou les boissons fabriquées par la Bracongo et qui sont concurrences par la bière NKOYI, hormis la bière polar devenus presque invisible nous avons deux catégories boissons notament la bière Blonde et Brune d’une part et les boissons gazeuses dont voici la répartition recueillie.


1.2.1. Bières blondes

- La Skol : celle de 72 cl et celle de 33c1 avec 5% d’alcool, - Le beaufort: celle de 65 cl et celle de 33 cl avec 5% d’alcool - La castel Beer: de 33 cl avec 5% d’alcool - La NKOYI blonde de 65 cl avec 5% et d’ananas - La NKOYI black: de 65 cl ou NKOYI ya Mobali avec 6% d’alcool.


1.2.2. Bières brunes

• La Doppel Munich : de 72cl avec 7% d’alcool dont: 1casier 13000Fc et la bouteille a 1300Fc. • La Tembo De 65cl avec 6% d’alcool dont 1casier à 15000Fc et la bouteille à 15OOFc. • La 33 Export De 65 cl avec 6% d’alcool dont 1 casier à 14000Fc et la bouteille à 1400fc.


1.2.3. Boisons gazeuses ou sucrées

- La Djino grenadine de 60cl dont 1 casier a 7000Fc et la bouteille à 500Fc
- La Djino grenadine: de 3Ocl dont 1casier a 8000Fc et la bouteille à 400fc
- La Djino Orange de 60cl et de 3Ocl (idem)
- La Djino cola de 3Ocl (prix: idem)
- La limonade de 30cl (prix idem)
- La top cola de 3Ocl (prix: 7000fc et 350Fc)
- La top tropical de 5Ocl (prix: idem)
- La XXL : 1casier a 9000fc et 1 bouteille a 900fc
- L’eau minérale: 1casier a 6000fc et 1 bouteille a 600fc.

La BRACONGO est une entreprise sociétaire de production qui a commence par l’initiative du Roi Baudouin de la Belgique. Elle dispose des statuts, des reglements intérieurs, des fonds ou capitaux personnels et ceux d’investissement. Elle est en quelque sorte associée à la Bralima et vice versa par un acte de constitution et d’association. C’est une entreprise privée bien qu’à gestion actuellement multinationale de transformation et de livraison des produits finis.

Elle fut crée par l’arrêté Royal No 048/23 du 14 février l923portant création d’une l’entreprise privée de Boissonnerie au Congo, ex Etat indépendant du Congo.



Par la suite, après l’indépendance du Congo, elle recevra les atouts de garantie gouvernementale du Congo pour relancer la continuité de ses activités par des nombreux textes légaux et arrêtés ministériels de différents ministres congolais ayant cette matière en charge, notamment celui de l’économie, industrie etc.

La BRACONGO a son siège à Kinshasa dans la commune de BARUMBU s’étendant aussi dans la commune de Limete. Elle est une entreprise implantée en R.D.C où se situe son centre d’activités et d’intérêt.

L’organisation fonctionnelle de la Bracongo est purement ordinaire mais avec certaines spécialités liées aux objectifs de production et du lucre qu’elle s’est assignée de puis ses origines.



Tout projet, même nouveau, commence par une étude approfondie par le bureau des services d’études après proposition du projet par l’assemblée générale et des services stratégiques.

La bière Nkoyi est un nouveau produit boissonneux de la Bracongo fabriqué toujours avec les mêmes matières premières que les autres bières dont la principale est la malte.

Télécharger le travail