Par Bulanda Karla

A l’époque contemporaine, tout Etat moderne a besoin des ressources importantes pour s’acquitter de ses tâches régaliennes et intervenir dans la vie socio-économique de ces citoyens. En effet, l’Etat à l’obligation de construire et de maintenir les routes, de construire et d’entretenir les ponts, de payer les fonctionnaires, les militaires et les policiers, de maintenir la paix social, d’assurer la sécurité des biens et des personnes etc.

Pour faire face à tous ces besoins, les principales ressources de l’Etat sont censées provenir de la fiscalité, de recette non fiscale et les ressources exceptionnels ne devant logiquement jouer qu’un rôle d’appoint. Dans le cadre de cette étude, nous sommes intéressés à l’impôt professionnel qui est l’un des principaux impôts mobilisés par la Direction Générale des Impôts

A cet égard, nous nous posons des questions suivantes qui expriment mieux la préoccupation fondamentale de notre recherche : Est-ce que la Direction Générale des Impôts mobilise l’impôt professionnel de manière efficiente ? L’impôt professionnel, est-il d’un apport significatif dans le budget de l’Etat congolais ? Y a-t-il moyen d’améliorer son rendement fiscal ? Toutes ces questions trouveront leurs réponses au terme de nos investigations.

Télécharger le travail