Bonjour, nous sommes le 25/01/2020 et il est 15 h 52.

La Province de la Lomami
Superficie : 56.426 Km2
La Province de la Lomami est limitée
- Au Nord par le Sud de la Province du Sankuru et la Province du Maniema
- A l’Est par l’Ouest de la Province de Tanganyika
- Au Sud par le Nord de la Province du Haut-Lomami et la Province de Lualaba
- A l’Ouest par l’Est de la Province du Kasaï-Central, Sud et Est du Kasaï Oriental, Sud du Sankuru
• Chef-lieu : Kabinda
- Superficie : 14.373 Km2
- Secteur : Baluba-lubangule, Kabinda, Lubimbi-Lukula, Lufubu-lomami, Lukashilualu, Vunayi.
- Commune Rurale: Kamende, Munyenge, Pengie
- Kabinda Ville: Communes Urbaines: Kabondo, Kabuela - Buela, Kajiba, Mudingayi.
• Territoire Kamiji
- Superficie : 2.100 Km2
- Commune rurale: Kamiji-Tshisangu
- Secteur : Kimiji, Luekeshi
• Territoire de Lubao
- Superficie : 22.480 Km2
- Communes rurales: Balungu, Ebondo, Kamana, Muamuayi
- Secteur : Bekalebue, Kisengua, Lubao, Tshofa
- Lubao Ville: Communes urbaines: Kangoy, Kisumpa, Lomami, Lumumba.
• Territoire de Luilu
- Superficie :
- Communes rurales: Kalenda, Kasekeyi, Lusuku, Tshiabut, Wikong
- Chefferies: In-Kan (Kanintshina, Kanyoka de Katshisungu, Kanyoka de Mulundu
- Secteur : Kanda-Kanda
- Lukalaba Ville: Communes urbaines: Katoto, Monzo, Nsangu
- Mby - A - Tshow Ville: Communes urbaines:Lokombo, Mukukuyi, Mumvuyi, Tshibiayi
- Mwene - Ditu Ville: Communes urbaines: Bondoyi, Musadi, Mwene-Ditu
• Territoire de Ngandajika
- Superficie : 5.726 Km2
- Communes Rurales: Kakula, Kalunda - Musoko
- Chefferies: Bakua Mulumba, Bena Kalambayi
- Secteur : Baluba Shankadi, Ngandajika, Tshiyamba
• Ngandajika Ville
- Superficie :
- Communes Urbaines : Kabanda, Kalubanda - Tshioji, Lunga

La population est estimée à 2 345 000 habitants, située principalement dans les villes de Kabinda et Mweneditu.

Le district de Kabinda est principalement agro-pastoral, avec quelques activités d'exploitation artisanale du diamant à Lubao, Luputa, à Kabinda et à Wikong. Il y a également l'exploitation artisanale de l'Or dans l'ensemble du territoire de Luilu. Outre le diamant qui est intensivement exploité, d'autres substances minérales exploitables existent :
• d'importants gîtes de roches carbonatées à Ngandajika.
• les gîtes d'Or des environs de Mwene-Ditu et Luputa.

Il y a également du coltan à Luilu (près de la cite Luputa). Il faudrait signaler que le district était l'un des plus grands dans la production du coton. Cette industrie n'existe plus à cause du manque de marché dont elle disposait à l'époque colonial, principalement de la Belgique. Il existe un centre de recherche de coton à N’Gandajika. N'gandajika et Kamiji sont des grands centres d'agriculture qui desservissent la Province du Kasai-Oriental et principalement la ville de Mbujimayi.

La ville de Mweneditu dispose des services bancaires, telles que la Banque Congolaise.

Le transport ferroviaire est important à Mweneditu quoiqu'en état de délabrement très avancé. Le district n'a qu'un seul aéroport à Kabinda, mais qui est moins important quand il s'agit de désenclaver le district et sur standard national pratiquement non utilisé. Il existe dans le district les plaines de secours laissées par les Belges à Kabinda, Gandajika, et Muene Ditu. Ces plaines se trouvent dans un état de dégradation très avancée.

Il n'existe pratiquement pas de service d'aviation dans l'ensemble du district et il doit dépendre de l'aéroport de Mbujimayi. Ngandajika et Lubao disposent également d'aérodromes utilises juste à de fins humanitaires par les ONG. Seul les vélos sont utilisés comme moyen de transport et comparativement à d'autres provinces ou la moto constitue la base principale du transport, le district demeure l'un des plus pauvres du pays et aura beaucoup de défis à relever, tel que la construction de la route Mbuji-Mayi -Kabinda ou encore asphalter la route sablonneuse qui relie Mweneditu à Kamina (Province du Haut-Lomami).

Il faut aussi noter les érosions qui menacent les routes argileuses et peuvent causer les enclavements de certains villages. La capitale Kabinda est à 200 km de la gare ferroviaire de Mwene-Ditu qui permet une liaison avec Lubumbashi, capitale de la Province du Katanga, puis avec la Zambie. Le Bac à Lubao sur la rivière Lomami permet également de relier le district avec le district de Haut Lomami.

L'électricité publique n'existe pratiquement pas sur l'ensemble du district, sauf quelques nantis et les missionnaires qui utilisent les groupes électrogènes. La SNEL offre un service inefficient et irrégulier à Mweneditu, avec un abonnement total qui ne dépasse pas 5 000 personnes pour une population de plus de 500 000 habitants. Le district n'est pas non plus desservi en eau potable, ce qui explique la grande prévalence de la poliomyélite et d'aveuglement infantile. Le Service National d’Hydraulique Rural (SNHR) est également présent en construisant des puits, sources et adduction d'eau à Mweneditu, Ngandajika, lubao et Kabinda. Beaucoup de ces sources ne sont plus opérationnelles faute de maintenance ; idem pour les puits équipés de pompes. La situation s'améliore de plus en plus à Luputa (une ville d'au moins 200 000 habitants) avec l'aide de la Communauté de Mormons qui installe l'eau dans la ville.

Il a le climat tropical avec alternance de saison dont la saison de pluie qui commence du 15 août au 15 mai et la saison sèche qui va du 15 mai au 15 août. Il revient de signaler que ce calendrier est parfois perturbé suite aux changements et aux caprices de la nature qui font que la pluie commence avant l’échéance, et sa température varie selon les saisons entre 25° et 26° C.

Il existe deux Universités dans le territoire de Kabinda dont l’université de Kabinda et l’université notre Dame de Lomami ainsi que des Instituts Supérieurs pédagogiques et l’institut supérieur de Techniques Appliquées, et les filières dans ces deux universités sont les sciences sociales, les sciences économiques, sciences agronomiques et les sciences politiques et la médecine.

Tribus et Ethnies

1. Territoire de Kabinda

Dans le territoire de Kabinda on a une ethnie Songe qui domine avec des grandes tribus qui sont : Belande, Ben’eki, Baluba Lubangule, Bena Budia et les pygmées dans le secteur de Ludimbu-Lukula. Le Ben’eki a des clans a son sein : comme le Basanga, Bakankala, Bela – Milembue, Bela Majiba, Bena Kiofue et Bakoji.

2. Territoire de Kamiji

Le territoire de Kamiji est occupé part les Kete et les Luba.

3. Territoire de Lubao

Le territoire de Lubao est habité majoritairement par les tribus Songe et quelques minorités de la tribu Lusu Tetela dans les secteurs de Lubao et Tshofa. Deux principaux clans forment l’ethnie Songe : les Songe et le Bekalebwe.

4. Territoire de Luilu

Le territoire de Luilu est occupé par les Lunda (in-kanitshin), les Kanyoka (ou Kanyok) et les Luba.

5. Territoire de Ngandajika

La tribu Luba domine le territoire de Ngandajika sur les autres dans tous ces secteurs : Bakwa – Mulumba, Bakwa – Tshiyamba, Bena Kalambayi, Baluba – Shankadi et Ngandajika.

Résultat des Examens d’Etat 2019, province de la Lomami