Bonsoir, nous sommes le 11/12/2017 et il est 19 h 16.

La perception de Vodacom Superstar par les étudiants de « l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication » (IFASIC).

Par Martine Kazadi

Le problème général de cette recherche réside dans le fait que l’on ne connait pas la perception qu’ont les étudiants de l’IFASIC vis-à-vis de la téléréalité « Vodacom Superstar » au cours des trois premières éditions.

Cette préoccupation générale se situe dans l’axe de recherche théorique parce qu’il s’agit de comprendre comment Vodacom Superstar est perçu par les étudiants de l’IFASIC.

Les enfants de la rue de la Ville Province de Kinshasa

Par Lydie Kabamba

Le problème général de cette recherche réside dans le fait que l’on ne connait pas la perception qu’ont les étudiants de l’IFASIC vis-à-vis de la téléréalité « Vodacom Superstar » au cours des trois premières éditions.

Les conflits et la violence les spolient d’une vie familiale sûre, trahissent leur confiance et anéantissent leurs espoirs. Six cent quarante millions d’enfants des pays en développement vivent sans logement convenable, soit un sur trois. Quatre cent millions d’enfants n’ont pas accès à de l’eau salubre, soit un sur cinq.

La publication du taux de change journalier par la Banque Centrale du Congo

Par Amani

Une des missions essentielles de la Banque Centrale du Congo consiste à assurer la stabilité de la monnaie nationale, notamment par rapport aux devises étrangères

Chaque jour la Banque Centrale Congolaise, Institut d’Emission, publie via les médias le taux de change de la monnaie nationale, le franc congolais par rapport aux devises qui sont utilisées dans les milieux d’affaires de Kinshasa. Pour la présenté étude nous avons retenu les opérations de cambistes, les messageries financières, ainsi que les micros finances prestant à Kinshasa. Parmi ces devises nous citons, le dollar américain, l’euro, le franc CFA…

L’impact de la communication du PNUD/Fonds Mondial met en place pour réaliser son projet de lutte contre le VIH/Sida à Kinshasa

Par Christelle Kapinga

De nos jours, la Communication est conçue comme un outil efficace dans la vulgarisation et la réalisation des projets à caractère social, projets élaborés et gérés par les organisations non gouvernementales(Ong).

La conception puis la réalisation d’un projet font partie du long chemin qui va de la naissance d’une idée à sa concrétisation . Plusieurs projets conçus au sein des Organismes Internationaux, notamment du PNUD, sont d’abord vulgarisés avant d’être exécutés. Cette vulgarisation consiste en la transmission de l’information (message) de l’émetteur au récepteur en passant par des techniques communicationnelles.

la cérémonie de la dot chez le peuple Zimba de la province du Maniema en République Démocratique du Congo

Par Faïla

La culture en tant qu’ensemble de valeurs, de modes de vie, et d’être, d’un peuple, constitue un facteur caractéristique de la population. Ces valeurs, us et coutumes intègrent aussi les habitudes de communication d’un peuple, les canaux de diffusion utilisés pour échanger des informations entre émetteurs et récepteurs. Ces valeurs culturelles ne restent pas les mêmes dans le temps. Elles évoluent de génération à génération et selon que l’on vit en milieu urbain ou rural

Notre problème général de recherche réside dans le fait que nous estimons intéressant d’étudier la manière dont ont évolué les pratiques communicationnelles dans l’approche culturelle moderne par rapport aux pratiques traditionnelles chez les Zimba du Maniema. Plusieurs faits et réalités justifient notre préoccupation

l’impact du message différentiel de la BIAC : « Force d’entreprendre » auprès des étudiants de 3ième Graduat en Journalisme à l’IFASIC

Par GLoria Andimi

En effet, des nos jours, les institutions bancaires occupent une place de choix à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo.

Cette présence accrue amène les Kinois à s’intéresser aux différents services que offrent ces institutions financières. Ils y vont qui pour faire un dépôt, qui pour solliciter un crédit.

la communication traditionnelle chez les Bangu-bangu Bahemba du Maniema - cas du tambour.

Par Yvonne

Nous constatons que depuis la nuit de temps l’homme éprouve toujours un besoin, non seulement de communiquer avec son proche mais encore d’établir des relations avec des sociétés voisine. C’est le cas des Bangu-Bangu Bahemba qui communiquent grâce au tambour.

Avec la mondialisation et l’avancée de la technologie, la communication moderne domine sur la communication traditionnelle et elle fait oublier que cette dernière, bien que moins développée sans doute que la précédente la complète parce qu’elle arrive à relier l’émetteur et le récepteur.

La perception de l’image de marque institutionnelle d’une entreprise privée par les consommateurs de ses produits. Cas de Shalina

Par Fany

Elle a pour objet essentiel l’importation des produits pharmaceutiques et cosmétiques de qualité qui sont destinés à la distribution sur le territoire national. Ainsi, elle se définit comme une société commerciale. Son caractère commercial se justifie par l’effet qu’elle importe et vend à l’état. Du point de vue social, il faut noter que les produits pharmaceutiques importés par Shalina assure le bien être, la santé et le bonheur de la population.

L’apport de la télévision dans l’éducation des enfants Cas de la RTVS1.

Par Germaine

Le first radio and télévision by satellite, en sigle Rtvs1, c’est une chaine de radio locale à caractère sociopolitique et commercial basé dans la ville de Kinshasa. Lancée le 26 octobre 2009, elle est accessible en clair sur la fréquence modulée 89,0 Mhz avec son émetteur de 2 kw qui lui permet de convertir un rayon de 120 km à vol d’oiseau. Radio d’information, la Rtvs 1 offre vint-quatre éditions du journal parlé dont cinq grandes de trente minutes minimum et dix-neuf petites de dix minutes maximum. Avec son vaste réseau des correspondances à travers toute la république, la Rtvs 1 à la pointe de l’actualité vingt-quatre heure sur vingt-quatre et sept jours sur sept. La politique, le sport, l’économie, l’éducation, la culture, la religion sont autant des secteurs de prédilection qui meublent nos éditions d’informations.

La politique de communication du programme national de lutte contre la tuberculose

Par Gloire

La seconde étude est celle menée par Ngusitade Mulumba Lucie portant sur la politique de communication du comité international de la Croix-Rouge en RDC. La question de recherche de l’auteur est la suivante : comment se présente à l’heure actuelle la politique de communication du Comité International de la Croix-Rouge en RDC ? Son hypothèse de recherche est la suivante : une organisation assure la richesse de sa politique de communication quand elle est poursuivie d’un état d’esprit des relations publiques.

Les dimensions communicationnelles de la danse dans la musique traditionnelle congolaise. Cas de Mutuashi

Par Isabelle

Le Kasaï-Occidental est une province de la République démocratique du Congo. Il est situé au centre de la République démocratique du Congo. Elle borde les provinces du Bandundu à l'ouest, de l'Équateur au nord, du Kasaï-Oriental à l'est et du Katanga au sud-est. Le Kasaï-Occidental a également des frontières avec l'Angola au sud, du côté de la ville de Tshikapa. Il a comme Le chef-lieu le Kananga

PRATIQUE DE LA COMMUNICATION AU SEIN DE L’OFFICE CONGOLAIS DE CONTROLE « O.C.C. »

Par Linda Bosio

Le 27 Octobre 1971, à la suite de la décision du bureau politique du MPR de changer le nom du pays Congo en Zaïre, la société générale de surveillance en sigle « SGS » devient société zaïroise de surveillance « SZS » en sigle ;

Comment l’UDPS a-t-elle communiqué avec ses militants pendant la période électorale

Par Nana

En effet, l’UDPS créée le 15 février 1982 est née du parlement de la législature 1977-1982. Les parlements précédents étaient très dépendants du conseil Exécutif chapeaute par le Président de la République. Celui de cette législature était issu du peuple par les élections au suffrage universel, et se montra conscient de ses responsabilités et moins dépendant du président de la République. Parmi eux, treize commissaires du peuple , conscients de leur élection au suffrage universel, donc du soutien populaire, ne lâchèrent pas prise. Ils analysèrent sans complaisances la situation politique et économique que connaissait le pays après une dizaine d’années de pouvoir sans partage du président Mobutu. Ils rédigèrent le 1er novembre 1980, une lettre ouverte adresse au président de la république en dégageant l’inéquation et les contradictions entre philosophie du mouvement populaire de la révolution (MPR) contenue dans le « manifeste de la N’Sele » et la pratique politique du pouvoir en place. Outre les critiques, cette lettre proposait des solutions concrètes à la crise.

La place réservée au contrat d’information dans la chaîne de télévision Antenne A

Par Jenny Putshia

Le 13 juin 1991, intervient la signature de l’aide constitutif d’antenne A, société privée à responsabilité limité (SPRL) avec pour objet social: l’implantation d’émetteurs de télévision destinés à diffuser des programmes récréatifs pour enfants et adultes entre coupés des spots publicitaires et annonces: importation et commercialisation des matériels ayant un lien direct ou indirect avec la télévision. L’Antenne A est la première chaîne privée en république démocratique du Congo. Elle avait ouvert au début deux stations l’une à Tshikapa dans la province du Kasaï occidental et l’autre. Ces deux extensions diffusaient les programmes réalisés à partir de Kinshasa. Antenne A fonctionnait avec un émetteur de 20 W en U.H.F «Ultra High Fréquence ». C’est une gamme de fréquences qui varie de 47 0Mhz à 855 Mhz dans le canal 21. A cette époque également, Antenne A diffusait ses programmes deux fois par jour à servir: de 12 h 00 à 14 h 00 pendant la journée et de 17 h 00 à 22 h00’ dans la soirée. Sa grille de programmes était essentiellement fondée sur les dessins animés et les films policiers d’aventures. Deux ans plus tard, soit en 1994 Antenne A abandonnait la diffusion en VHF. pour adapté celle U.H.F. « Very High Frequency» (très haute fréquence) avec une puissance de 100 w. mais elle va de 47 MHz à 294 Mhz. C’est ainsi qu’en vue d’améliorer la qualité de ses émissions, cette première chaîne de télévision privée entreprendra un ambitieux programme de divertissement afin de se doter d’équipement modernes et performants notamment du matériel de régie: un mixeur vidéo, de moniteurs de contrôle pour la station et plusieurs autres appareils pour studio de montage (magnétoscope u-matic, Hi -8, VHS, des cameras HI-8, des microphones, projecteurs...)

La place de l’Internet dans un organe de presse. Cas de Digital Congo

Par Rita

Multimédias Congo appartient à plusieurs associés nationaux et Internationaux. Le souci des promoteurs est de se doter d'une chaîne de télévision qui couvrira toute l'étendue de la République Démocratique du Congo. Actuellement la chaine Digital couvre toute l’étendue du territoire national et sur le plan international via satellite. ( ). Digital Congo diffuse les émissions vingt-quatre heures sur vingt-quatre (24h/24) en français et en langues nationales, c'est-à-dire, en Lingala, Kikongo, Swahili et Tshiluba. Elle ne diffuse pas que des émissions politiques mais aussi des émissions sportives, des faits divers, des émissions socioculturelles.

La symbolique de la dot chez les Bashi du Sud Kivu.

Par Tabaro Kindja

la symbolique de la dot chez Bajila Kasanga . Un travail réalisé par Lydie Mbombo. La question de recherche de l’auteur est la suivante : quelle est la signification des objets ou biens de la dot chez les Bajilakasanga ? De cette question, l’auteur a répondu et confirmé son hypothèse que la symbolique de la dot chez les Bajilakasanga est multiforme et multifonctionnelle. Dans sa conclusion son hypothèse de recherche a été validée.

Impact de la musique congolaise sur l’éducation de la jeune fille. Cas de la musique de Koffi Olomide.

Par Esther

Notre étude s’inscrit dans de l’impact de la musique congolaise sur l’éducation de la jeune fille nous nous sommes servi de l’artiste musicien Koffi Olomide. Notre question de recherche été formulée de la manière suivante: Quel est l’impact des éléments musicaux contenus dans la chanson de Koffi Olomide dans de l’éducation des jeunes filles ? A cette question nous avons répondu à titre d’hypothèse que les éléments musicaux comme les paroles et les rythmes contenus dans la musique des musiciens congolais en générale et de Koffi en particulier ont des effets néfastes sur le comportement et même l’éducation des nos jeunes filles. Pour mener en mieux cette recherche nous avons effectué une enquête auprès de 100 enquêtés habitant de la commune de Ngaliema.

Communication des Organisations Non Gouvernementales pour la prise en charge des personnes vivant avec handicape. Cas de l’Association pour Santé Familiale (ASF).

Par Manya Kabalu Sarah

Pour mener cette étude nous avons posé notre question de la manière suivante : quelle stratégie de communication l’ONG ASF a-t-elle mise en place pour la prise en charge de PVH ? Nous avons postulé en guise d’hypothèse qu’une organisation qui vise à prendre en charge des personnes vulnérables, s’appuie sur une stratégie de communication efficace, appuyée par des moyens médias et hors médias afin de répondre aux attentes et caractéristiques du public concerné.

Rituel liturgique comme espace de communication dans la paroisse catholique

Par Elysee

Notre question a été formulée de la manière suivante : Est-ce que le rituel liturgique chez les catholiques en général et à l’église Saint Charles Loanga constitue-t-elle un espace communicationnel ? A cette question nous avons répondu à titre d’hypothèse que tous les moyens utilisés lors du rituel liturgique sont porteurs d’un sens et contribuent pour véhiculer les messages et assurer la cohésion entre les membres d’une communauté chrétienne.

Comment opère le service de sûreté à l’aéroport de Goma ?

Par Fabrice

Depuis de nombreuses années, il y a un risque significatif pour la sûreté de l’aviation civile internationale provenant de terroristes qui, pour une diversité de motifs, cherchent à perpétrer des actes d’intervention illicite contre les aéronefs ou à utiliser des aéronefs à des fins terroristes.

Les choix rédactionnels susceptibles d’être adoptés par un journal pour le traitement des informations pendant un événement jugé important.

Par Gloria Luendu Biakuluila

Nous avons examiné, à travers cette étude, le choix rédactionnel en tant qu’une règle exigeante ou une technique de l’information exploitée par les médias pour traiter des faits sociaux afin d’en faire des informations de presse. A cet effet, notre étude s’est appliquée sur Journal du Citoyen, notre champ d’investigation, pour savoir quels sont les genres journalistiques exploités prioritairement par ce journal pour traiter les informations en rapport avec les élections présidentielles et législatives pendant les mois de novembre et de décembre 2011.

La perception des émissions musicales télévisuelles par les jeunes de la commune de Barumbu, Cas de l’émission Section musique de Digital/Congo.

Par Grace Keta

Pour ce faire, nous avons posé notre question de recherche de la manière suivante : quel est l’impact de l’émission musicale Section musique auprès des jeunes de la commune de Barumbu ? A titre d’hypothèse nous avons donné la réponse provisoire selon laquelle l’impact d’une émission musicale auprès des jeunes dépend des sujets à traiter et des intervenants dans ces émissions, celles-ci ont de l’influence vis-à-vis des jeunes.

Consensus télévisuel au sein des couples kinois. Cas de quartier Kingabwa dans la commune de Limete.

Par Joelle

Au regard de cette préoccupation, nous avons formulé notre question de la manière suivante : celle de savoir s’il y a divergence ou consensus par rapport à la consommation de la télévision au sein des couples? De cette question nous avons répondu à titre d’hypothèse que les variables sociologiques sont des indicateurs de consommation différenciés de la télévision. Cela veut dire que les hommes et les femmes ne consomment pas les mêmes programmes, il y a plus de divergence que de consensus dans la consommation de la télévision.

La consommation des programmes de DIREK TV par la population Kinoise

Par Joseph Kazadi

Nous voici arrivé au terme de notre étude consacrée à la consommation des programmes de « DIREK TV ». Notre question de départ était de connaître comment les habitants du quartier Mososo/Limete consomment-t-ils les programmes de « DIREK TV ». L’hypothèse émise dans notre travail est que la consommation des programmes télévisuels par le public est fonction de son intérêt, de la pertinence et de la clarté du message.

Les stratégies de communication de la Banque Centrale du Congo (BCC) dans l’opération « Pesa Nga valeur Na nga ».

Par Lotola Lohaka Josephine

Pour mener cette étude nous avons posé notre question spécifique de recherche de la manière suivante : quelles sont les stratégies de communication utilisées pour promouvoir la protection de franc congolais ? Nous avons répondu en guise d’hypothèse que pour assurer une bonne opération de la protection de la monnaie nationale une institution publique devrait utiliser une stratégie de communication basée sur les outils médias et hors médias ainsi qu’avec quelques actions de communication.

12